Arbre malade ou mort : comment faire un diagnostic ?

Il est important d’entretenir les arbres du jardin. Parfois, un arbre ne donne aucune feuille alors que c’est le printemps. Ainsi, la première question que l’on se pose est : est-il vivant ou mort ? L’application de techniques spécifiques vous permettra de déterminer si votre arbre est toujours vivant ou non.

Savoir reconnaître un arbre mort

Il est clair que les précipitations, les températures trop élevées ou encore la sécheresse ont des répercussions sur la santé des arbres. Certaines espèces tolèrent les conditions climatiques extrêmes tandis que d’autres ne supportent pas ces situations.

Les experts affirment même que l’insuffisance d’eau peut engendrer du stress chez les arbres. Normalement, avec du bon sens et un minimum de connaissances, chacun doit être capable de reconnaître un arbre malade.

Pour ce faire, référez-vous à ses feuilles et scrutez la présence de bourgeons, car ceux-ci caractérisent un arbre sain et bien vivant. Par contre, si vous n’avez repéré aucune nouvelle feuille ou bourgeon, vérifiez par des tests si l’arbre est encore vivant.

Afin d’utiliser votre matériel de jardinage dans de bonnes conditions, vous pouvez d’ores et déjà vérifier l’état de votre tronçonneuse, remplacer éventuellement des pièces ou passer commande sur des sites spécialisés tels que 190cc.fr sur lesquels vous trouverez des pièces détachées pour tondeuses à gazon autoportées, débroussailleuses, tronçonneuses ou de taille-haies.

diagnostic arbre malade

La technique de l’éraflure

Pour savoir si un arbre est encore vivant, nul besoin de matériel spécifique. Prenez simplement de petites branches et cassez-les avec vos mains. Si elles se cassent directement avec fracas, cela signifie que l’arbre est en train de mourir.

Regardez les branches au plus près : sont-elles sèches ? Si vous avez du mal à déterminer leur état, procédez au test d’éraflure qui consiste à réaliser une éraflure, à l’aide d’un canif, au niveau de la sous-couche d’écorce sèche. Si la sous-couche dénommée cambium est verte : l’arbre est vivant.

Par contre, si la sous-couche est brune ou sèche, le constat est sans appel : votre arbre est mort. Sinon, vous pouvez aussi gratter une ou deux branches pour vérifier si les sous-couches sont toujours vertes.

Que faire si l’arbre est mort ?

Si malheureusement votre arbre est mort, plusieurs options s’offrent à vous : l’abattre et extirper la souche, l’utiliser comme support pour les plantes grimpantes ou le transformer en une œuvre d’art.

L’abattage, un recours indispensable en cas de danger imminent

Si un arbre mort constitue un danger pour vous et pour le voisinage, il s’avère impératif de l’abattre. L’abattage est également nécessaire pour limiter la prolifération des insectes et d’éventuelles maladies. C’est une tâche qui peut être réalisée par soi-même, mais avec le matériel nécessaire comme le taille-haie ainsi que la tronçonneuse.

Mais attention, si vous ne disposez pas des compétences nécessaires pour abattre un arbre mort, les services d’un expert sont nécessaires.

L’abattage de l’arbre commence par l’élagage des branches restantes. Le tronc sera ensuite coupé de manière à n’y laisser qu’une souche. Cette dernière sera extirpée complètement avec une pelle mécanique, car en général, les racines risquent d’endommager les constructions aux alentours. Une autre option consiste à se débarrasser uniquement de la partie aérienne de la souche qui sera réduite en copeaux. Comblez ensuite le trou avec de la terre et de la tourbe.

Le Land Art : une tendance qui vaut le coup d’œil

Si l’arbre mort ne représente aucun danger, il n’est pas nécessaire de l’abattre. Usez plutôt de vos talents d’artiste pour lui donner une seconde vie grâce au Land Art. Le concept est très simple, car vous n’aurez besoin que d’un pinceau et d’un pot de peinture. Il suffit de peindre le tronc et les branches de l’arbre mort et l’effet sera exceptionnel.

Votre arbre bleu se démarquera systématiquement et apportera une touche de fun à votre jardin.

Transformer un arbre mort en support pour plantes grimpantes

Encore une fois, si l’arbre ne présente aucun danger, inutile de l’abattre. Essayez plutôt de le transformer en un support pour vos plantes grimpantes telles que le rosier, la glycine. Avec le temps, les plantes pousseront et renforceront l’emprise de l’arbre au sol.

Pour ceux qui sont pressés, il est possible d’opter pour une plante grimpante annuelle qui croît rapidement comme c’est les cas des pois de senteur, de la Mina lobata ou encore de l’ipomée. Pour qu’elles puissent adhérer au tronc, utilisez un grillage à poules et entourez le tronc. Les tiges et les lianes pourront ainsi s’y agripper et s’y développer librement, tout en améliorant votre extérieur de façon agréable.

L’arbre mort : un habitat de fortune pour les oiseaux et les insectes

Si vous n’avez pas le cœur d’abattre l’arbre mort de votre jardin, sachez que ce dernier sera rapidement envahi par les oiseaux et autres insectes comme les mille-pattes, les papillons, les abeilles ou encore les coccinelles.

Les mésanges, les sittelles et les chouettes y trouveront aussi un abri de fortune pour passer l’hiver. De même, les grenouilles, les tritons, les salamandres et les chauves-souris peuvent y élire domicile.

couper arbre malade

Comment éviter la mort d’un arbre ?

Il est essentiel d’entretenir les arbres du jardin toute l’année. Cela implique l’arrosage, la fertilisation, l’éclaircissage des fruits dans le cas d’un arbre fruitier. Pensez aussi à le protéger contre les carpocapses qui ont tendance à y pondre leurs œufs.

Dans un même temps, appliquez de la glue sur le tronc (à 1 mètre du sol) pour stopper l’avènement des fourmis et des pucerons. Par ailleurs, n’oubliez pas de pulvériser de la bouille bordelaise lorsque vient l’automne. Cette précaution s’avère nécessaire pour prévenir la formation de mildiou, de cloque et de tavelure.

Lorsque vient l’hiver, il est conseillé de chauler les troncs des arbres afin de réduire la prolifération de champignons et de larves d’insectes. Débarrassez-vous également des fruits pourris et taillez les branches mortes avant l’arrivée des premières neiges. Bien sûr, ramassez systématiquement les feuilles sur le sol.

Vous connaissez désormais les méthodes permettant un diagnostic efficace afin de déterminer la bonne santé des arbres de votre jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *