Finance : comment placer son argent à l’étranger ?

Face à des options de placements aux rendements historiquement bas auxquelles s’ajoute une réglementation fiscale jugée de plus en plus lourde sur le territoire national, de plus en plus de Français font aujourd’hui le choix de placer leur argent à l’étranger. Mais quels sont donc les placements « offshore » les plus intéressants actuellement et quelles sont les précautions à prendre avant de se lancer ? Découvrez quelques éléments de réponse dans cet article.

Investir dans la pierre aux États-Unis

La pierre s’impose depuis longtemps comme le placement préféré des Français. Il est apprécié notamment pour sa stabilité et sa rentabilité. Mais avec des prix immobiliers nationaux qui sont en constante hausse depuis quelques années maintenant, beaucoup préfèrent désormais investir à l’étranger. Toutefois, il est primordial de se tourner vers un pays stable économiquement pour que l’investissement soit une réussite. Première puissance économique mondiale et centre financier international, les États-Unis se placent ainsi en tête des meilleures destinations pour investir. De plus, depuis sa prise de pouvoir en 2017, le gouvernement de Donald Trump a mis en place plusieurs mesures favorables aux investissements immobiliers des étrangers sur le territoire américain. Par ailleurs, il faut savoir que depuis les subprimes de 2008, le marché immobilier américain propose des biens à des prix très compétitifs. Et si le taux de rendement net moyen en France se chiffre actuellement aux environs de 4% en moyenne, il avoisine les 10% aux États-Unis.

____placement immobilier USA

Cependant, avant d’investir dans une demeure aux USA, il est important de garder à l’esprit que, comme partout ailleurs, la localisation du bien joue un rôle prépondérant dans la réussite de l’investissement immobilier. Privilégiez entre autres les zones qui jouissent d’une forte attractivité aussi bien au niveau national qu’international à l’instar de l’État de Floride, dans le sud du pays. La demande locative y est forte et le montant des loyers y est continuellement revu à la hausse. Si vous souhaitez vous lancer dans la location saisonnière, ciblez des villes touristiques telles qu’Orlando qui n’est autre que la première destination touristique des États-Unis. Les dizaines de millions de touristes qui y séjournent chaque année vous assureront une rentabilité locative plus qu’acceptable. Si vous souhaitez surtout faire des bénéfices à la revente, optez pour l’immobilier haut de gamme et prospectez du côté de Miami. Mais que vous choisissiez Orlando ou Miami, votre investissement locatif sera sécurisé, car la loi de l’État de Floride vous offre une protection contre les éventuels loyers impayés. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’investissement immobilier à l’étranger.

Les contrats d’assurance-vie au Luxembourg

Surtout utilisés pour transmettre un patrimoine ou encore pour préparer la retraite, les contrats d’assurance-vie n’attirent plus autant qu’autrefois en France. Et pour cause, leur rendement ne dépasse plus les 2 % depuis quelque temps maintenant. Toutefois, ils ont toujours la côte dans certains pays comme le Luxembourg.

Si les contrats d’assurance-vie rencontrent toujours autant de succès au Luxembourg, c’est grâce notamment à leur grande flexibilité et à leur personnalisation. En effet, vous avez accès à des fonds dédiés (FID) à partir de 250 000 €. Un bon nombre d’actifs seront alors éligibles à l’exemple des fonds alternatifs, des actifs non côtés, des actifs à liquidité réduite, des métaux précieux, des sociétés d’investissement à capital risque (Sicar)… Si certains de ces actifs peuvent être risqués, ils peuvent garantir une meilleure performance en cas de réussite.

Les contrats du Grand-Duché sont également plus souples dans la structuration du patrimoine par rapport aux contrats français. La transmission transfrontalière est optimisée en cas de démembrement d’un contrat avec des enfants habitant dans différents pays.

Multidevises, ils peuvent gérer d’autres devises – dollar, livre sterling, franc suisse…– outre que l’euro. Il est possible d’associer plusieurs devises pour diversifier les risques et ainsi protéger son capital. Vous pouvez par exemple investir jusqu’à 30 % de votre épargne en dollar ou dans une autre devise forte pour parer à toute dépréciation de l’euro.

Les contrats d’assurance-vie luxembourgeois séduisent également par les garanties qu’ils offrent. Si la compagnie d’assurance fait faillite, vous pourrez récupérer à 100 % votre mise à la valeur du marché, ce qui n’est pas le cas en France où le remboursement est plafonné à 70 000 € par assuré et par assureur. Ceci est possible du fait que les actifs sont détenus par une banque dépositaire et sont donc dissociés des fonds propres de la compagnie d’assurance.

Ce qu’il faut savoir avant de placer son argent à l’étranger

En France, il n’existe aucune loi interdisant le contribuable de placer une partie ou la totalité de son argent à l’étranger. Cependant, une telle démarche implique quelques obligations déclaratives qui ont pour but de lutter contre le blanchiment d’argent. Vous devez notamment remplir un formulaire spécial à la douane lorsque vous emportez plus de 10 000 € hors du territoire national. Le manquement à cette obligation vous expose à la confiscation de la somme non déclarée ainsi qu’à une amende s’élevant à un quart du montant. Le transfert de plus de 50 000 € à destination ou en provenance d’un pays de l’Union européenne nécessite également des pièces justificatives portant sur la provenance des fonds. Si vous ouvrez un compte bancaire à l’étranger, vous devez mentionner les ouvertures et clôtures de compte ainsi que les crédits et débits effectués dans l’année écoulée sur votre déclaration de revenus.

En matière de fiscalité, vous êtes tenu de vous acquitter de l’impôt français sur tous vos revenus, ceux issus de vos placements à l’étranger. Et ce, dès lors que vous résidez sur le territoire français. Rappelons que vous êtes considéré comme étant un résident français si vous séjournez plus d’un semestre par an en France, que votre familial est en France et que vous exercez votre activité principale en France. Tout contrevenant peut être sanctionné d’une amende pouvant atteindre 80 % de la somme non déclarée, mais également d’une peine de prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *