Investissement immobilier : quels sont les frais à prévoir ?

Vous souhaitez investir dans l’acquisition d’un bien immobilier. Vous avez trouvé le bien qui correspond à vos attentes et à vos budgets, cependant il est important de savoir que le cout réel de l’acquisition ne se limite pas seulement au prix du bien. Des frais supplémentaires vont être ajoutés à la facture. Ainsi, connaître ses frais annexes vous aidera à prévoir le budget prévisionnel pour votre investissement immobilier.

 

Investissement immobilier et indépendance financière

 

Investir dans l’immobilier est le meilleur moyen d’atteindre l’indépendance financière. L’immobilier locatif génère un revenu régulier et sûr. Les loyers peuvent même remplacer vos salaires si vous souhaitez faire autre chose dans vie. En plus, un bien immobilier constitue un patrimoine sûr et pérenne que vous pouvez transmettre en héritage. En effet, vous souhaitez investir dans un bien immobilier pour un revenu complémentaire ou pour constituer un patrimoine, sur cet article, nous vous aiderons à connaitre l’indépendance financière.

 

La commission de l’agence immobilière

 

Lorsque l’intermédiaire de la transaction immobilière est une agence immobilière, elle perçoit des honoraires d’agence qui varient en général entre 3 à 10 % du prix de vente du bien immobilier. Les frais d’agence sont à la charge de l’acheteur. Contrairement aux frais de notaire, les honoraires d’agence ne sont pas définis dans aucune cadre réglementaire. Cependant, les honoraires d’une agence immobilière doivent être affichées en TTC. Par contre si vous jugez que ces honoraires sont très couteux, vous pouvez quand même négocier une réduction.

 

Les frais de notaire

 

Les frais de notaire sont composés des honoraires du notaire, des frais administratifs, de droits de mutation et des taxes qui seront reversées à l’état. Les frais de notaire sont à la charge de l’acquéreur.

 

– Les honoraires du notaire

 

Les honoraires du notaire sont calculés en termes de pourcentage sur la valeur du bien. La détermination de ces honoraires est fixée par une réglementation. Le calcul de ses honoraires prend aussi en compte la localisation du bien et son état. Elles peuvent atteindre jusqu’à 8 %du prix du bien lorsqu’il s’agit d’un logement ancien. Par contre, pour un bien neuf, elles varient entre 2 à 3 % du prix de vente.

 

– Les frais administratifs

 

Pour que la transaction se fasse sans problème, le notaire doit effectuer quelques prestations liées à la vente entre autres les demandes des certificats de situation juridique, les extraits cadastraux, des informations relatives aux hypothèques, à la fiscalité, aux urbanistiques… Toutes ses recherches sont payantes et bien sûr le notaire vous facturera ses frais administratifs qui varient entre 650 à 1 250 euros.

 

– Les droits d’enregistrement

 

Les droits d’enregistrement sont une taxe sur l’achat d’un bien immobilier. Le pourcentage de la taxe varie en fonction de la région où le bien est situé.

 

La TVA et autres impôts pour un bien neuf

 

Dans le cas où vous achetez un bien immobilier neuf, vous devez payer la TVA de 20 %. En plus de la TVA, vous devez également payer la taxe d’habitation et la taxe foncière.

 

Les frais liés au crédit immobilier

 

L’achat d’un bien immobilier est très coûteux ; il est donc nécessaire de recourir à un crédit immobilier. Le crédit immobilier engendre différents frais entre autres les frais de dossiers bancaires, les intérêts d’emprunt, les mensualités et l’assurance liée au crédit.

 

Les charges de copropriété

 

Dans le cas d’une acquisition d’un appartement, vous devez payer les frais de copropriété. Ses frais correspondent aux charges liées à l’entretien, au nettoyage des couloirs ou des escaliers ainsi qu’à l’administration des parties communes. Le part d’appel de fonds pour chaque propriétaire est défini dans le règlement de la copropriété.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *