Jardinage & Coronavirus : peut-on encore acheter ses plantes sur Internet ?

Alors que nous sommes à la veille du printemps et que de nombreux passionnés de plantes et de jardinage trépignent d’impatience à l’idée se renouveler les plantations et l’aménagement de leur jardin, un certain coronavirus ou Covid-49 vient mettre un petit coup d’arrêt à leurs ambitions. Et pour cause, s’il est évidemment possible de sortir dans son jardin (lorsque l’on a la chance d’en avoir un), se rendre en jardinerie est une autre paire de manches. Ainsi, il devient compliqué de se fournir en plantes et fleurs à planter. Et de ce fait la tentation d’Internet est forte. Alors est-il ou non intéressant d’acheter ses plantes sur Internet ?

Les jardineries toutes fermées ?

Vous y avez peut-être été confronté, les jardineries ne répondant pas à un besoin jugé essentiel, elles ont dû fermer leurs portes dès la mise en place du confinement. Certains acharnés me diront « Oui… mais il y a pourtant une petite faille… ». En effet, les animaleries peuvent rester ouvertes afin de garantir à chacun de pouvoir trouver l’alimentation nécessaire à ses animaux de compagnies, or à l’instar de Jardiland ou de Gamm Vert, une partie des enseignes sont à la fois animaleries et jardineries. Et bien la faille a été comblée pour certains, comme Jardiland qui restreint l’accès au rayon alimentation animale uniquement. Qu’en est-il pour les autres marques concernées ? Si Gamm Vert indique dans un post Facebook du 15 mars rester ouvert pour permettre aux propriétaires d’animaux de s’approvisionner en alimentation pour ces derniers, le post en question ne fait état d’aucune restriction sur la partie jardinage…

La vente en ligne & la livraison en ligne toujours active ?

Certes Internet n’est pas le premier réflexe lorsque l’on recherche des plantes, arbustes et fleurs à planter dans son jardin, pourtant même les pépinières et les jardineries ont engagé leur transition digitale. Ainsi, la grande majorité des enseignes vous propose désormais d’acheter vos plantes en ligne, et même de vous faire livrer vos achats.

Mais là encore, l’arrivée fulgurante du Covid-19 a changé la donne. En effet, afin de limiter l’exposition et les risques pour les employées, certains acteurs majeurs ont décidé de durcir leurs règles de vente en ligne. Ainsi, Truffaut a annoncé le 16 mars, sur son site et sur les réseaux sociaux, que les commandes click & collect ne sont plus accessibles, et que seuls les produits d’alimentation et d’hygiène pour les animaux sont désormais proposés à la vente en ligne. Dans son communiqué en ligne, Jardiland fait simplement appel à « la responsabilité de chacun pour se limiter aux achats [en ligne] essentiels ». Il semble donc qu’il soit toujours possible d’une manière ou d’un autre de commander auprès des grandes jardineries. Mais est-ce bien raisonnable ?

Quid des pépinières et horticulteurs en ligne ?

Certaines pépinières et certains horticulteurs ont bâti leur succès sur leur offre à distance et en ligne. Citons par exemple les pépinières Jacques Briant qui proposent de la vente à distance depuis 1960. Un confinement total et une sorte d’embargo sur les ventes en ligne seraient pour ce type d’acteur véritablement catastrophique. Sur ce dernier site, il est ainsi, et sans grosse surprise, clairement indiqué que les équipes poursuivent leur travail de préparation et d’expédition des commandes. Ces acteurs restent donc probablement vos meilleurs interlocuteurs, également les plus sûrs si vous décidez malgré le contexte de vous approvisionner en plantent.

Mieux encore, commander en ligne pourrait être le moyen de soutenir une filière horticole qui pourrait être touchée de plein fouet par la crise du coronavirus. Et si votre petit pépiniériste ne dispose pas d’un site de vente en ligne, peut-être sera-t-il intéressé pour réaliser, exceptionnellement, quelques ventes en ligne ?

 

Quoiqu’il en soit, et même si vous ne parvenez pas à trouver de plantes, vous pouvez tout à fait profiter de cette période de confinement pour entretenir votre jardin et le préparer pour recevoir au mieux vos plantations dès lors que la crise actuelle sera derrière nous.

Une pensée sur “Jardinage & Coronavirus : peut-on encore acheter ses plantes sur Internet ?

  • 27 mars 2020 à 22 h 51 min
    Permalink

    Je trouve scandaleux que dans le domaine de l’horticulture l’état puisse tolérer des disparités de mode de vente entre les différents acteurs de cette filière.
    Pire les grandes surfaces alimentaires s’autorisent la vente de tous types de produits y compris des plantes, des graines, tu terreau et milles autres choses mais la réciproque n’existe pas !
    Félicitations et respect aux structures professionnelles qui par leur mode de fonctionnement ont aussi pensé à protéger leurs personnels et honte aux politiques qui ont mis en place un système discriminatoire de vente .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *