La règlementation sur la base de vie de chantiers

Sur les chantiers de construction et du bâtiment, l’employeur doit mettre à disposition de ses ouvriers des installations d’hygiène et vie. En cas de manquement à cette obligation, l’employeur s’expose à de lourdes sanctions financières.

Cantonnements et bases de vie sur les chantiers

Les projets de construction impliquant plusieurs mois de travaux sont soumis à une règlementation stricte en matière de cantonnement des ouvriers. En effet, le Code de travail institue l’obligation pour l’employeur de préserver la santé de ses ouvriers en mettant à leur disposition les installations d’hygiène et de vie pendant toute la durée des travaux.

Lesdites installations comprennent les sanitaires, les vestiaires, les douches et le réfectoire pour l’ensemble des équipes de terrain. Ces équipements doivent être nettoyés régulièrement et chauffés pendant les périodes froides.

Dans le secteur du bâtiment, où le manque de main-d’œuvre se fait de plus en plus criant, les entreprises sont enclines à favoriser le bien-être au travail de leurs ouvriers. Et même si la mise en place d’installations d’hygiène n’est obligatoire que pour les chantiers de moins de quatre mois, la tendance est aujourd’hui à la mise à disposition systématique de ces équipements, quelle que soit la durée du chantier.

Les dérogations

Pour les chantiers de moins de quatre mois, la loi permet aux employeurs de déroger à l’obligation d’installer des équipements d’hygiène fixes en autorisant notamment le recours à des véhicules aménagés ou à des roulottes en bois.

Cette solution a l’avantage de la praticité dans la mesure où il n’est plus nécessaire d’aménager des installations fixes coûteuses. Par ailleurs, il leur est aussi possible d’utiliser les toilettes du client ou des voisins si ceux-ci donnent leur accord. 

Équipements de chantier mobile : quels avantages ?

Davantage d’entreprises du bâtiment optent pour l’achat ou la location d’équipements mobiles d’hygiène et de vie. Ces installations mobiles sont avantageuses en termes de coût et de praticité comparativement aux équipements fixes.

En louant une roulotte ou un camion aménagé, l’entreprise profite d’un équipement immédiatement opérationnel et se voit déchargé de l’installation, de l’entretien et de l’enlèvement du véhicule lesquels sont assurés par le prestataire. De même, s’il en fait la demande, il peut bénéficier d’une subvention publique pour l’achat d’un bungalow de chantier mobile autonome, à hauteur de la moitié du prix d’achat et dans la limite de 25 000 euros, tel que prévu par le dispositif Bâtir +.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *