Quand faut-il changer son matelas ?

Après une dure journée de travail, vous avez besoin de vous offrir un repos bien mérité. Pour profiter réellement de ce repos, il vous faut donc un environnement favorable. Entre autres éléments nécessaires à cet effet, on peut citer un matelas en bon état. Un matelas en bon état permet à votre corps d’être posé sur une structure confortable, favorable à la récupération. Hélas, l’on ne sait pas toujours faire la différence entre un matelas endommagé et un matelas encore utilisable. Découvrez les informations essentielles afin de déterminer le bon moment pour changer de matelas.

Découvrez les différents types de matelas

Pour la plupart des gens, la notion de matelas est intrinsèquement liée à la literie. Pourtant, les matelas ne sont pas seulement conçus pour les lits. De fait, il existe des canapés convertibles en lits. Puisqu’ils sont appelés à changer de forme, ceux-ci utilisent donc des matelas particuliers.

Ainsi, si vous avez un canapé convertible plutôt qu’un lit standard, vous pouvez trouver un matelas pour canapé convertible en vous rapprochant des spécialistes de la vente de matelas. Mais au-delà de leur forme, liée à l’utilisation que l’on peut en faire, les matelas varient aussi en raison de leur composition. Sur le marché de la literie, on distingue donc trois grands types de matelas :

  • les matelas en mousse,
  • les matelas en latex,
  • les matelas à ressorts.

Si vous optez pour les mousses, vous aurez à choisir entre le polyéther, le polyuréthane et la mémoire de forme. Le polyéther est plus léger (16 à 30 kg au m3), moelleux et disponible à un prix plus abordable. Avec le polyuréthane, la mousse possède une résilience plus élevée.

quand changer de matelas

Elle affiche entre 30 et 60 kg/m3. Avec la mousse à mémoire de forme, la résilience est encore plus grande. Elle affiche entre 40 et 85 kg pour le m3 et est caractérisée par une certaine viscoélasticité, qui lui octroie sa qualité d’adaptation.

Les matelas en latex sont disponibles en deux gammes : le latex naturel et le latex synthétique. Le modèle naturel est censé être composé à 85 % au moins de latex pur issu de la sève de l’hévéa, avec une densité comprise entre 55 et 95 kg pour le m3. Avec seulement environ 20 à 30 % de latex naturel, le modèle en latex synthétique fait entre 55 et 83 kg pour le m3.

Si vous préférez les matelas à ressorts, nous vous recommandons « les ressorts ensachés ». Ils proposent une plus grande durabilité et une meilleure résistance.

Quand devez-vous changer votre matelas ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le matelas a une durée de vie bien déterminée, peu importe la qualité.

La durée de vie moyenne d’un matelas est estimée à 30 000 heures de pression, ce qui équivaut approximativement à 10 ans d’utilisation. Même si cette estimation est une moyenne, avec des valeurs pouvant varier au cas par cas selon la qualité du matelas et celle des sommiers, le poids de l’utilisateur ou encore l’humidité de la pièce, elle constitue une référence. Inclusivement, si votre matelas est déjà proche des 10 ans d’utilisation ou a même déjà excédé cette durée, vous devez le changer.

Par ailleurs, votre corps ressent toujours la fin de cycle du matelas. Il vous l’indique à travers divers signes. Lorsque par exemple, après une longue nuit de sommeil, vous vous levez le matin avec des douleurs dans le dos et des courbatures, c’est généralement le signe d’un matelas moins ferme, qui a besoin d’être changé. Par ailleurs, si le matelas est trop moelleux, au point de sentir le sommier lorsque vous êtes couché, vous devez penser à en acquérir un autre dans les plus brefs délais.

De même, si le matelas présente une surface non plane, alors que vous n’y êtes pas allongé, c’est le signe qu’il est déjà très amorti.

Une fois que vous avez conclu qu’il est nécessaire de remplacer votre matelas, il faut à présent bien le choisir. Voici quelques conseils qui pourraient donc vous êtes utiles.

Choisir son matelas : que faut-il prendre en compte ?

Si votre lit ne vous procure plus la détente dont vous avez besoin, le premier élément à revoir est votre matelas.

Lorsque vous voulez acheter un matelas, il est important de prendre le temps d’apprécier ses spécificités.

Le premier paramètre dont vous devez tenir compte est le soutien du matelas. Celui-ci désigne le degré de fermeté de l’équipement (matelas ferme, matelas très ferme, matelas équilibré) ; il doit être tel que votre colonne vertébrale soit droite une fois en position allongée. Veillez à ce que le soutien du matelas soit en adéquation avec votre morphologie. En la matière, voici les principales recommandations :

  • matelas équilibré : pour les personnes pesant jusqu’à 70 kg, sauf celles ayant une taille inférieure à 1,60 m,
  • matelas ferme : pour les personnes de 60 à 70 kg et affichant une taille de moins de 1,60 m, et pour les personnes de 70 à 90 kg à l’exception de celles dont la taille est inférieure à 1,60 m,
  • matelas très ferme : pour les personnes de 80 à 90 kg affichant une taille de moins de 1,60 m, et pour les personnes pesant 90 kg et plus.

changer de matelas

Ensuite, veillez à ce que le matelas dispose d’une bonne longueur. Plus grand est votre matelas, plus il est confortable. Il est recommandé que votre matelas soit plus grand que vous de 15 à 20 centimètres au moins.

Vous devez également vérifier, avant de choisir un matelas, la technologie ou le type de suspension qu’il intègre. Ici, il n’y a pas d’indication standard. Vous devez simplement choisir en fonction de vos besoins/préférences, ou selon les conseils de votre médecin ou de votre kinésithérapeute.

Un autre critère pour bien choisir son matelas concerne l’accueil de celui-ci. C’est la principale source de confort d’un matelas. Ici, il faut vérifier le nombre de couches de garnissage. Plus le garnissage est épais, plus le matelas est moelleux et confortable. Cependant, veillez à éviter l’excès. Le matelas est confortable s’il n’est ni trop moelleux ni trop dur. Trouvez le juste milieu.

En outre, l’hygiène du matelas influence beaucoup votre santé et votre bien-être. Optez pour les matelas anti-acariens et antibactériens, comme les matelas fabriqués en France.

Enfin, si vous partagez votre matelas et votre chambre avec une autre personne, comme votre conjoint ou votre enfant, choisissez un matelas assurant une bonne indépendance de couchage. Chacun pourra ainsi profiter pleinement de son sommeil, sans être perturbé par les mouvements de l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *