5 étapes pour aménager un bassin dans votre jardin

Plus que jamais, le contexte Covid récent n’y est pas étranger, le jardin apparaît pour les Français comme un espace de détente et de bien-être. Ainsi, de nombreuses personnes ont décidé de se consacrer pleinement à l’aménagement de leurs espaces extérieurs avec la construction d’une terrasse ou d’une pergola, la plantation d’arbres et de massifs, ou encore la création d’un bassin. Et si vous réalisez vous-même la création d’un bassin dans votre jardin ? Découvrez comment réaliser cette opération en 5 étapes !

Pourquoi aménager un bassin dans son jardin ?

Les raisons d’envisager l’installation d’un bassin sont multiples. Le critère esthétique est souvent le premier argument en raison de l’implantation conjointe de plantes aquatiques ou de végétaux aux abords directs du bassin. La présence de l’eau, le clapotement des gouttes et le doux mouvement généré par le vent procurent un réel apaisement.
Mais l’intérêt d’un tel aménagement va bien au-delà du bien-être personnel. À l’instar de toute zone humide, un bassin est en effet un écosystème à lui seul, favorisant l’apparition et le développement de la vie végétale et animale dans le jardin. Ainsi, il est fort probable qu’avec le temps vous y découvriez quelques habitants tels que des reptiles et batraciens.

Comment aménagement un bassin dans le jardin ?

1 – Choisissez avec attention l’implantation du bassin

Au-delà des questions pratiques telles que vos déplacements dans le jardin, l’emplacement du bassin doit répondre à certaines règles élémentaires : on évitera une exposition en plein soleil et on évitera une installation sous un arbre à feuilles caduques afin de préserver la qualité de l’eau et d’offrir de bonnes conditions de vie aux futurs résidents, animaux ou végétaux.

2 – Creusez le trou de votre bassin

La réflexion laisse place à l’action. Délimitez les contours de votre futur bassin puis commencez à creuser en commençant par la périphérie de l’aménagement pour rejoindre la zone la plus profonde, au centre de la cuve. Vous pouvez réaliser des paliers successifs afin de faciliter l’implantation de végétaux divers. Prévoyez également une zone d’une profondeur d’au moins 60cm qui restera constamment hors gel pour les éventuels poissons.

3 – Installez la bâche étanche

Commencez par installer un voile géotextiles qui contribuera notamment à empêcher la croissance de végétaux, plus positionner une bâche étanche. Par exemple, les avantages de l’epdm pour un bassin sont nombreux, notamment une grande souplesse et une grande résistance qui facilitent l’installation et garantissent une durée de vie optimale. Positionnez la bâche à l’emplacement souhaité de sort qu’elle épouse au mieux les formes du bassin puis positionnez des pierres tout autour afin de la maintenir en place.

4 – Remplissez le bassin

A l’aide d’un tuyau d’arrosage, remplissez progressivement la cuve ainsi créée. En cas de besoin, réalisez un traitement afin d’obtenir le pH et la dureté adaptée aux végétaux et animaux que vous souhaitez implanter. Autant que possible, pensez à relever le volume d’eau de votre bassin afin de gérer correctement la quantité de traitement nécessaire. Une fois votre bassin rempli, vous pouvez découper les excédents de bâche sur les bords puis finaliser les berges.

5 – Installez des plantes aquatiques et autres végétaux

Une fois votre bassin en place, il ne vous reste plus qu’à sélectionner puis implanter des plantes aquatiques et des végétaux aux abords du bassin. Pour favoriser l’implantation des plantes dans le bassin, on pourra réaliser un apport de terreau, on humidifiera la motte avant plantation, on pourra recouvrir de pierre de lave ou de gravier afin de maintenir le substrat en place. Certaines plantes peuvent également être installées en panier pour maintenir leur motte ou éviter leur prolifération.
Pour le choix des végétaux, optez pour la diversité avec plantes oxygénantes, indispensables pour la vie dans le bassin, des plantes flottantes, des plantes immergées, des plantes semi-aquatiques, des plantes de berges… N’hésitez pas à demander conseil en jardinerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *