Comment assurer la logistique des engins sur chantier ?

Les professionnels du BTP et des travaux publics font souvent face aux aléas de la gestion logistique des engins. On fait surtout référence à la sécurité des matériaux sur le chantier, au flux physique ou encore à la livraison des fournitures. Face aux diverses situations que l’on rencontre sur le chantier, il est plus que primordial de prendre des dispositions. Le but ? Gérer efficacement la logistique des engins. Comment procéder ? Les détails.

La logistique des engins sur chantier ?

Les entreprises de bâtiment et de travaux publics assurent elles-mêmes la gestion des ressources matérielles. Cela inclut la logistique qui englobe les matériaux, l’outillage, le stockage et le transport.

Les engins et rampes de chargement

Sur un chantier BTP, on retrouve plusieurs sortes de matériaux. La raison est que chaque projet possède un cahier des charges bien défini. Dans la liste des principaux engins de chantier, on cite :

  • la pelleteuse,
  • la chargeuse,
  • la tractopelle,
  • le compacteur,
  • la niveleuse.

Des accessoires divers, comme la rampe de chargement, (servant au transport et à la manutention de charges légères ou lourdes), les malaxeurs, l’appareil de levage et l’appareil de forage viennent aussi s’ajouter à la liste. On dira alors qu’elle varie d’une entreprise à une autre.

Le stockage

En règle générale, on stocke les matériaux, les produits et les engins de chantier dans le parc matériel de l’entreprise. Les sociétés de grande envergure et les firmes possèdent leur propre parc matériel de BTP. Ce dernier se retrouve sous la responsabilité d’un gestionnaire.

Souvent, les petites entreprises et les entrepreneurs ne disposent pas d’un matériel de chantier adéquat. Ils se voient donc dans l’obligation de louer auprès d’un professionnel. Il peut s’agir d’une entreprise de location d’engins de chantier.

logistique engins de chantier

Le transport

En règle générale, les entreprises du bâtiment font appel à des prestataires pour transporter les engins jusqu’au chantier. En fonction des demandes, ils peuvent assurer des déplacements longue distance, voire en dehors du territoire français.

Ce qu’il faut savoir, c’est que le transfert ou le porte-engin engendre un coût considérable. C’est pourquoi le parc matériel établit souvent une convention de transfert dans le but d’assurer l’aller-retour du matériel du parc vers le chantier.

La gestion du matériel de chantier

La gestion du matériel de chantier est primordiale pour les entreprises de BTP et TP. Dans cette optique, plusieurs solutions s’offrent à elles.

La codification du matériel

Dès lors qu’il s’agit de gestion de parc matériel de BTP, la codification reste une étape essentielle. Pour simplifier la tâche du gestionnaire, il est préférable de classer le matériel de chantier en groupe et en sous-groupe.

Par exemple, le matériel de terrassement se retrouve dans la classe codée à 2 chiffres. L’engin d’extraction, quant à lui, est catégorisé dans la classée codée à 1 chiffre. En ce qui concerne la pelle hydraulique, elle fait partie de la classe codée à 2 chiffres avec un sous-groupe.

La location interne

Pour les plus grandes entreprises, qui peuvent se permettre de disposer d’une grande structure, la création de parc matériel ou de location interne fait partie des solutions de gestion du matériel de chantier.

Le responsable de gestion de ce service est placé sous la responsabilité de la direction. Ainsi, l’entreprise peut gérer directement la location du matériel et diriger la gestion interne pour les chantiers, et ce, suivant un planning. Avec une bonne gestion, le responsable peut contrôler la logistique dans les meilleures conditions, tout en ayant un œil sur l’entretien du matériel.

L’utilisation de logiciel de gestion logistique

Il s’agit d’une solution logistique numérique destinée à la gestion des outils et des matériaux utilisés sur chantier, ainsi que dans le cadre de l’entretien. Ce logiciel de gestion logistique s’adresse principalement aux professionnels du secteur BTP et TP.

Muni d’une interface intuitive, il permet d’assurer le suivi du matériel, d’inventorier et de gérer le stock disponible. Cette solution s’avère plus efficace pour pallier les dépenses excessives liées aux matériaux.

Le responsable de gestion logistique prendra en compte les réels besoins des collaborateurs. Il fournira aussi les matériaux nécessaires en fonction des réels besoins, sans débordement.

Du point de vue administratif, le logiciel de gestion logistique permet au responsable de dresser un bilan du coût d’investissement, de l’avancement des travaux et des bénéfices engendrés par le projet.

L’assurance et la sécurité des engins de chantier

Les chantiers connaissent souvent des problèmes liés aux vols et aux actes délictueux. Les personnes malintentionnées ciblent particulièrement les engins de chantier, les véhicules et les outils. Puis, parce qu’il est difficile de sécuriser un vaste chantier, les actes de vandalisme tendent à se généraliser. La Fédération française du Bâtiment estime même que ces actes délictueux coûtent environ 1 % du chiffre d’affaires du secteur BTP et TP.

Souscrire à une assurance

Il existe une assurance qui couvre les engins pendant la nuit, les jours fériés et les week-ends. On peut y souscrire gratuitement ou en option, en fonction de l’assureur. Toutefois, les vols d’accessoire ne sont pas couverts par cette garantie.

La garantie des marchandises transportées couvre aussi bien les biens et matériel, que les marchandises transportées qui se trouvent dans les véhicules sur chantier. Ce type d’assurance est en option du contrat de transport.

L’assurance multirisque locale professionnelle assure les biens placés dans le stockage ou les locaux et non sur le chantier. Les dommages imprévus ne sont pas couverts par cette assurance.

L’assurance tous risques chantier se présente comme la solution adéquate au chantier. Veillez à ce que cette assurance couvre les actes de détérioration, de vandalisme et de dommage matériel. Quant à l’assurance des locaux, les contrats multirisques locaux professionnels protègent les bureaux, les dépôts et les garages.

Les autres dispositifs de protection

Puisque les assurances ne couvrent pas tous les aléas pouvant survenir sur le chantier, voici quelques dispositifs qui peuvent assurer la protection du matériel et des engins de chantier :

  • Antidémarrage par clé
  • Antidémarrage par code
  • Antidémarrage clé-codée
  • Blocage de direction
  • Fermeture des portes, des fenêtres, des alarmes (pour les véhicules)
  • Système antivol
  • Caméra de surveillance

En cas de besoin, adressez-vous à un professionnel qui vous proposera la solution adéquate pour sécuriser votre chantier de manière optimale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *