Comment bien choisir sa cuisinière à bois ?

Encore appelée fourneau à bois, la cuisinière à bois est un équipement intemporel. Depuis quelques années, eut égard aux nombreux avantages associés à son utilisation, elle rencontre un grand succès. De plus en plus de ménages y ont recours aussi bien en guise d’appareil de cuisson que d’équipement de chauffage d’appoint. Multifonction et surtout saine d’utilisation, elle est disponible dans plusieurs variantes. Vous désirez profiter d’une cuisinière à bois ? Voici quelques conseils pour vous aider à la choisir.

Les différents types de cuisinières à bois

La simple appellation cuisinière à bois permet d’établir la relation entre l’équipement et les cuisines d’antan. La cuisinière à bois est dotée d’un fonctionnement très similaire aux techniques de cuisson du siècle dernier où le bois de chauffe était très utilisé. Aujourd’hui, grâce a de sérieuses avancées technologiques, plusieurs marques de cuisinières à bois mettent à la disposition de leurs clients des appareils avec des caractéristiques techniques très performantes. Ceci étant, pour un choix judicieux, il importe de prendre préalablement connaissance des différents types de cuisinières à bois disponibles.

Les cuisinières à bois classiques

Les modèles classiques de cuisinières à bois sont relativement pratiques et très simples à utiliser. Afin d’éviter tout gaspillage de bois, vous pouvez calculer la puissance nécessaire pour chauffer et cuisiner en conséquence chez vous. L’autre particularité de ce modèle de cuisinière est qu’il permet de chauffer exclusivement la pièce à l’intérieur de laquelle il est installé, un peu comme les cheminées traditionnelles. La qualité de conception est exceptionnelle et les détails esthétiques sont uniques. Malgré cela, à l’instar des modèles plus performants, la version classique n’est pas conçue pour un usage continu en surcharge. Lorsqu’il s’agit de cuire les aliments par contre, difficile de lui trouver un défaut. Les performances sont appréciables et les fours autant que les plaques de cuisson sont efficaces.

Les cuisinières à bois avec bouilleur

Contrairement à la cuisinière à bois classique, ce modèle avec bouilleur est idéal pour les personnes en quête d’une variante avec des performances intéressantes en matière de chauffage. De plus en plus de personnes y ont recours en guise de chauffage d’appoint au sein de leur habitation. En effet, la cuisinière à bois avec bouilleur intègre en son sein un ballon tampon servant de stockage. Lorsque la cuisinière est mise en marche lors de la cuisson des repas, toute la chaleur découlant de la combustion du bois est récupérée et stockée. Connectée au système central de chauffage de la maison, la chaleur emmagasinée dans la cuisinière sera diffusée afin de réchauffer toute la maison.

Dans les cas d’exceptions où le besoin en matière de chauffage se fait plus pesant, la chaudière automatique accompagnant ce type de cuisinière fera office de système relais. Pour ce type de cuisinière, la puissance est nettement plus importante. Elle varie entre 13 et 23 kW.

Cuisinière à bois

Les cuisinières mixtes bois et granulés

Ce modèle représente la parfaite combinaison des deux modèles cités précédemment. Les cuisinières mixtes bois et granulés allient parfaitement modernité et tradition. D’un côté les performances culinaires sont similaires à celles de la cuisine d’antan, axée sur le bois de chauffe. De l’autre la qualité de chauffage est digne d’une vraie cheminée. Sur cette version de l’électroménager, on retrouve une cuisinière à bois classique avec un module granulé. Grâce à cet apport des plus conséquents, les utilisateurs pourront programmer l’allumage de la cuisinière qui à défaut de bois utilisera les granulés comme combustible.

Appareil ultra performant, on retrouve sur ce type de cuisinière à bois avec un afficheur tactile, des fonctions automatiques ainsi qu’un système de pilotage à distance par Smartphone. Pour s’offrir ce modèle de cuisinière à bois, il faudra compter sur un prix un peu plus élevé. Cependant, l’utilisation de granulés vous permet de faire de belles économies.

La chambre de combustion

Noyau même de la cuisinière à bois, veillez à la nature des matériaux qui ont servi à sa conception. L’intérieur de la chambre peut être en fonte, en chamotte ou vermiculite. Toutes deux sont intéressantes et riches d’avantages. Les pierres réfractaires sont certes moins solides que la fonte, mais elles permettent d’obtenir des températures de chauffe très élevées. La fonte repose sur un principe contraire à celui-ci. Plus de solidité pour une faible qualité de chauffe. Attention, même si vous disposez d’une maison avec jardin, il ne faut pas utiliser n’importe quel bois dans votre cuisinière.

Les matériaux de la porte de combustion

Vous avez là un paramètre auquel il faudra prêter une très grande attention. Pour la plupart des modèles aujourd’hui proposés, ladite porte est soit en fonte ou en acier. Moins en proie à la déformation et plus solide, la version fonte est idéale. Qui dit qualité, dit prix élevé. Mettez le prix qu’il faut pour vous assurer de la résistance de votre porte de cuisinière. Petit plus, peu importe le type de cuisinière à bois, le poids total du dispositif doit faire au moins 120 kilogrammes. En dessous, mieux vaut laisser tomber.

bois et pellets

Les dimensions

Étudiez de façon claire et précise les dimensions de votre cuisinière à bois. Vous devez faire un choix conséquent en fonction de l’espace prévu pour l’installation sans oublier les autres facteurs tels que la taille du four ou encore le type de cuisinière à bois. Pour les cuisines peu spacieuses, préférez un modèle encastrable.

La taille du four

Ce n’est pas le critère le plus important certes, mais il convient d’en tenir compte conformément à vos habitudes de consommation. En fonction des marques, la taille du four peut grandement varier. Sur des cuisinières à bois mixtes (bois et granulés), il arrive que le four fasse en termes de dimensions le double du modèle classique.

L’entretien de la cuisinière à bois

Peu importe votre modèle de cuisinière à bois, l’entretien représente une tâche rude et relativement contraignante. Si vous tenez à utiliser très longtemps votre électroménager, il faudra vous y coller. Ramonage, nettoyage du tiroir à cendres, découpe et entreposage du bois, entretien des fours et plaques de cuisson, la liste est longue.

La cuisinière à bois au-delà de sa ressemblance avec le système de cuisson traditionnel à bois présente de nombreux avantages. Il s’agit d’une merveilleuse façon de faire corps avec la modernité tout en préservant son côté naturel. La pluralité des modèles sur le marché n’est pas de nature à faciliter la tâche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *