Comment choisir un sapin de Noël écologique ?

Sujet d’actualité s’il en est, la question du choix du sapin de Noël revient chaque année sur le devant de la scène. On souhaite bien évidemment acquérir un sapin qui nous permettra de créer une décoration et une ambiance unique pour les fêtes de Noël. Et pour cela, il faut bien avouer que le sapin de Noël est l’accessoire indispensable. Mais dans le contexte de transition écologique actuel, la nature même du sapin est essentielle, et de plus en plus d’amoureux de Noël y sont attentifs. Mais comment s’y retrouver parmi l’offre des arbres de Noël, et surtout quelles options sont réellement écolo ? Et même, est-ce simplement possible d’avoir un sapin écologique ?

Sapin de Noël : naturel ou artificiel ?

Avec plus de 6 millions de sapins de Noël vendus chaque année en France, le marché confirme sa bonne santé (nous verrons si ce Noël 2020 aux notes si particulières permettra aux Français de s’équiper en sapin pour les fêtes). Et les ventes se répartissent principalement en deux catégories, les sapins naturels d’une part et les arbres artificiels d’autre part.

Nordmann et Épicéa, les stars de Noël

Du côté des sapins naturels, les jardineries, les fleuristes et les supermarchés concentrent le plus souvent leur attention sur les deux stars des fêtes de fin d’année : le Nordmann qui a le potentiel de garder ces épines et donc de faire durer l’esprit de fête, et l’Épicéa particulièrement apprécié pour sa bonne odeur. S’il existe d’autres variétés telles que le Pugens ou le Nobilis, leur distribution est plus anecdotique en comparaison aux deux premières.

Comme nous le disions, le premier est notamment apprécié pour sa durée de vie et sa capacité à conserver ses épines pendant plusieurs semaines. Par ailleurs l’arbre en lui-même est plus robuste et ses aiguilles moins piquantes. Il est aussi plus cher que son comparse. S’il est plus piquant et perd plus facilement ses épines, l’épicéa est pourtant le chouchou des puristes qui apprécient son odeur caractéristique. Et il se présente donc à un prix plus accessible.

L’alternative n°1 au sapin naturel : l’arbre synthétique

Imaginé en réponse aux acheteurs qui ne supportaient plus d’aller chercher chaque année un sapin, ou de ramasser ses aiguilles tout au long du mois de décembre, le sapin artificiel est l’alternative aux arbres naturels la plus répandue.

Généralement conçus en plastique, les sapins artificiels recréent toujours mieux l’esthétique de ses homologues naturels, Nordmann ou Épicéa principalement, loin des arbres déplumés que l’on trouvait encore sur le marché il y a quelques années.

Pour les amateurs des Noël tendance et design, les arbres synthétiques offrent des formats, couleurs et finitions variés. On en retrouve ainsi des modèles aux épines bleutées ou blanches. Parfois même avec les guirlandes lumineuses intégrées. Il est ainsi possible de s’écarter des décorations traditionnelles pour laisser parler pleinement son imagination.

sapin de noël naturel

Naturel ou synthétique : quel sapin est le plus écologique ?

Dès le mois de novembre, jardiner, pépiniériste, amateurs de déco ou passionnés de Noël s’écharpent pour affirmer quel tel ou tel sapin est plus « vert » que ses concurrents. Et ce Noël 2020 ne fait pas exception. Nous avons ainsi tenté de réunir les principaux critères de sélection.

Un sapin naturel véritablement vert ?

Le seul terme « naturel » tendrait à faire pencher la balance écologique en faveur du sapin de pousse. Mais qu’en est-il réellement ? En effet, certains arguments pourraient nous faire douter du caractère vertueux que serait le choix d’un modèle naturel.

Tout d’abord, il est à noter que les sapins, Nordmann, Épicéa ou autres, ne sont pas issus de coupe « sauvage », mais qu’ils proviennent de champs de sapins. C’est-à-dire qu’ils sont plantés et exploités spécialement pour les fêtes. Mieux encore, sans Noël, ces sapins ne verraient tout simplement pas le jour. Ainsi, Noël n’a a priori aucun impact sur la déforestation comme on peut parfois l’entendre.

plantation sapin de noël

Les exploitants rappellent par ailleurs que, tout au long de leur croissance, les sapins contribuent à la création d’un microcosme, qu’ils contribuent au bon développement d’espèces animales et végétales. Pendant les 8 à 12 années que dure la croissance d’un Nordmann pour atteindre une taille de 2 mètres, celui-ci a donc un impact positif sur la forêt et l’environnement.

Mais pour que le bilan carbone d’un sapin de Noël soit positif, attention à sa provenance ! Préférez un arbre en circuit court, ayant poussé non loin de chez vous plutôt, qu’un sapin ayant traversé l’Europe. Et malgré tout cela, parce qu’il ne pollue pas à la production, parce qu’il contribue à l’absorption de CO2 tout au long de sa croissance, le sapin naturel aurait ainsi un bilan carbone 2 à 3 fois inférieur à celui du sapin artificiel. Ainsi, sachez que les régions montagneuses ne sont pas les seules à voir pousser les sapins de Noël. Il est fort possible qu’une plantation existe non loin de chez vous et qu’elle alimente certains de vos commerces habituels pour Noël.

Sapin artificiel et environnement

Fabriqués à partir de plastique, et donc de pétrole, les sapins artificiels est une image souvent ternie. Pourtant, ses défenseurs mettent en avant son caractère durable, puisque son acquisition évite l’achat systématique d’un arbre fraîchement coupé.

Mais une étude a montré qu’il faudrait entre 10 et 20 ans pour que l’impact de l’achat d’un sapin artificiel soit positif en comparaison à l’achat d’un sapin naturel chaque année. Le problème ne serait donc pas tant le sapin synthétique lui-même, mais notre frénésie consommatrice ou notre tendance à la lassitude nous poussant à renouveler notre arbre de Noël bien plus souvent qu’il ne le faudrait.

Et au-delà du cycle de vie à partir de l’achat, il est important de prendre en compte la provenance du sapin artificiel. En effet, si la filière plastique française s’avère relativement « vertueuse », le fait est qu’une grande majorité des sapins synthétiques est fabriquée en Chine, moins exigeante sur les questions de pollution. Ainsi, de leur fabrication à leur importation, les sapins artificiels présentent un triste bilan carbone.

Ainsi, quel sapin artificiel choisir pour être un minimum responsable ? Autant que possible, opter pour un sapin synthétique Made in France. Si possible issue de la filière de recyclage du plastique.

sapin de noël synthétique

Des solutions pour un sapin de Noël 100% écolo

Depuis quelque temps, les professionnels de la décoration nous proposent de nouvelles alternatives au sapin de Noël naturel ou à l’arbre synthétique. Tout en reprenant les formes naturelles du sapin de Noël, ces solutions mettent à l’honneur des matériaux naturels, principalement le bois ou le carton, pour recréer l’ambiance des fêtes de fin d’année. Bois flotté, bois de coffrage, palette, carton recyclé… Tout y passe pour imaginer une décoration exceptionnelle et écologique tout en s’affranchissant des solutions habituelles.

Mais attention, là encore quelques précautions sont à prendre si vous cherchez une solution autre que le sapin naturel ou le sapin synthétique. En effet, de nombreux modèles disponibles dans le commerce peuvent contenir des peintures ou des vernis loin d’être écoresponsables.

Ainsi, la solution idéale est assurément de trouver l’inspiration et de réaliser vous-même votre sapin de Noël à partir de matériaux sélectionnés dont vous connaîtrez la provenance. Enfin, pour un sapin 100% écologique, misez également sur des décorations « vertes » que vous pourrez une fois encore confectionner vous-même.

 

A travers cette rapide analyse, on se rend rapidement compte que tout n’est pas si vert dans l’univers des sapins de Noël. Toutefois, et pour les puristes, l’option du sapin naturel s’avère clairement plus écologique que le sapin artificiel. Pour les autres, il reste des alternatives écolo avec des réalisations originales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial