Comment s’habiller pour bricoler en toute sécurité ?

Le bricolage est une activité manuelle durant laquelle on utilise un certain nombre d’outils, des produits plus ou moins salissants et quelquefois toxiques : colle, ciment, plâtre, peinture, etc. Il faut donc revêtir une tenue qui ne craint rien et dans laquelle vous évoluerez facilement.

Que porter pour travailler en toute sécurité ?

De vieux vêtements qui ne craignent rien et se lavent facilement, mais surtout dans lesquels vous évoluerez avec aisance. Plus le pantalon aura 
de poches et plus vous l’apprécierez. La salopette du professionnel est évidemment le meilleur pantalon. Achetez-en une, elle durera longtemps.

Portez :

  • des vêtements amples plutôt qu’étriqués,
  • des bretelles plutôt qu’une ceinture,
  • des chaussures de sécurité plutôt que des baskets ou des chaussures en cuir,
  • des chemises à manches longues si vous faites de la peinture,
  • avant de commencer votre travail, enlevez bijoux et montre.

Le visage

Pensez à mettre des lunettes de protection incassables si vous devez piqueter de la pierre ou du ciment. En frappant de la pierre avec un marteau sur un burin, des éclats sautent et peuvent vous blesser les yeux (il existe chez les spécialistes du bricolage des lunettes spécialement conçues à cet effet).

De toute façon, pensez à protéger vos yeux si vous devez entreprendre un travail qui comporte un risque, si léger soit-il.

La tête

Si vous devez faire de la maçonnerie ou de la menuiserie qui comporte un risque quelconque, portez un casque. La chute d’une pierre ou d’un morceau de bois n’est pas un risque à exclure.

Cheveux

Attention aux cheveux longs qui peuvent se prendre dans des outils comme les perceuses ou scies électriques. Ce conseil est surtout valable pour les femmes. Mettez un bonnet ou toute autre coiffure qui protégera vos cheveux, surtout si vous devez peindre.

Mains

Il est préférable pour certains travaux très salissants (peinture, graissage, collage…) de porter des gants plutôt que de s’abîmer les mains et les ongles. Il existe des gants jetables après utilisation, tout à fait adaptés à ce genre d’activités.

Pour peindre

Lorsque vous faites de la peinture, protégez-vous la tête avec une casquette en toile car il est très difficile de se nettoyer les cheveux, surtout si vous devez peindre un plafond au rouleau ! Combinaison assez ample, d’une seule pièce, en coton ou en papier, que vous pouvez jeter lorsqu’elle est déchirée ou trop sale.

Le tablier ou la ceinture du bricoleur

Rien de plus désagréable que de redescendre sans cesse d’un escabeau pour aller chercher un outil que l’on a oublié. Avec cette mini-panoplie autour de la taille, vous aurez toujours à portée de main l’outil du moment.

Celle-ci comporte en règle générale cinq poches, mais vous pouvez l’adapter à vos besoins. Très utile aussi, la poche à clous ou à vis que l’on glisse dans la ceinture.

Conseil sécurité

Attention ! Etienne Cardot, expert sécurité habitat pour Deco-et-ambiances nous explique que : « Lorsque vous bricolez, ne mettez pas dans vos poches des objets tranchants ou pointus comme un sécateur ou un tournevis. Vous risquez de trébucher, de faire un faux pas et de tomber : un tel objet dans une poche peut vous blesser gravement. Ne gardez dans vos poches que de petits objets inoffensifs : petites vis, tube de colle, etc. Le reste doit être transporté dans une boîte à outils ou simplement posé à côté de vous si vous ne disposez pas d’un porte-outils spécialement étudié à cet effet, qui se passe à la ceinture ou dans une poche, le long de la jambe de votre salopette. » 

La trousse de secours

Toute boîte à outil ou pièce de bricolage doit contenir une trousse de secours indispensable pour parer au plus pressé si vous vous blessez. Il 
est très fréquent de se faire de légères coupures et de s’égratigner avec un outil, vous devez laver la blessure immédiatement et la désinfecter. Si 
vous vous blessez plus sérieusement avec un objet rouillé ou sale, consultez un médecin. 

Votre trousse doit contenir :

  • du coton hydrophile,
  • de l’alcool à désinfecter,
  • des bandes,
  • du mercurochrome,
  • du sparadrap,
  • des pansements autocollants,
  • une pince à épiler (très utile en menuiserie pour enlever les échardes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *