Bris de glace, conseils pour une bonne prise en charge

De manière générale, la plupart des assurances multirisques habitation comportent une garantie « bris de glace ». Également appelée « bris de vitre », cette garantie vous permet d’être indemnisé financièrement en cas de dommages sur un ou plusieurs des équipements en verre de votre logement. Et ce, suite à un incident ménager, des intempéries, une tentative d’effraction ou un cambriolage. Découvrez dans cet article toutes les démarches nécessaires pour profiter de cette indemnisation.

Déclarez le sinistre auprès de votre organisme d’assurance

bris de glace

C’est la première chose à faire dès que vous constatez un bris de glace chez vous. Comme pour n’importe quel sinistre habitation, vous disposez de 5 jours pour effectuer la déclaration auprès de votre assureur. Ce délai est toutefois réduit à 2 jours si le sinistre fait suite à un cambriolage.

Pour ce faire, vous devez adresser une lettre recommandée avec accusé de réception au siège de votre organisme d’assurance. Votre courrier doit indiquer clairement votre numéro de client ainsi que les détails du sinistre. Vous pouvez également y joindre des photos du sinistre pour étoffer votre dossier.

À réception de votre lettre, lassureur dépêchera certainement un expert chez vous pour constater de visu les dégâts et déterminer s’il faut procéder à une réparation ou à un remplacement. Il évaluera également en conséquence le montant de l’indemnisation. Il peut vous refuser la prise en charge s’il met en évidence que les dommages sont survenus de manière intentionnelle de votre part ou encore suite à un usage non conforme.

Avant d’entamer toute démarche auprès de votre organisme d’assurance, prenez le temps de relire votre contrat d’assurance habitation pour vous assurer que vous bénéficiez bien d’une garantie « bris de glace ».

Pensez également à rassembler tous les justificatifs qui pourront accélérer votre indemnisation à l’instar des bons de commande, des factures d’achat, des éventuels rapports d’intervention des pompiers, des procès-verbaux des policiers, des divers témoignages, des expertises…

Pour rappel, vous êtes tenu de souscrire à une assurance habitation si vous êtes locataire. Les propriétaires ne sont pas soumis à cette obligation, toutefois cette démarche est toujours vivement recommandée.

Faites appel à un professionnel pour la réparation ou le remplacement des vitres cassées

Selon que l’organisme d’assurance préconise une réparation ou un remplacement, vous pouvez :

  • Soit vous occuper de la réparation ou du remplacement vous-même en faisant appel à un vitrier sur Paris à vos frais. Et ce, après accord avec l’assureur. Dans ce cas, vous êtes libre de confier les travaux au prestataire de votre choix. Vous pourrez ensuite faire parvenir la facture à votre organisme d’assurance pour demander un remboursement. Vous devez également leur envoyer un document dument rempli et signé par le vitrier pour pouvoir être remboursé.
  • Soit attendre que la compagnie d’assurance envoie un artisan vitrier partenaire qu’elle paiera directement. Dans ce cas, vous n’aurez pas à avancer la totalité des frais liés à la réparation ou au remplacement. En effet, vous n’aurez à vous acquitter que de la franchise prédéfinie dans le contrat d’assurance habitation.

Dans tous les cas, prenez soin de sécuriser immédiatement l’équipement vitré cassé pour éviter que quelqu’un ne se blesse ou que des personnes malintentionnées en profitent pour s’introduire chez vous.

À propos du montant de l’indemnisation en cas de bris de glace

Le montant de l’indemnisation que l’organisme d’assurance vous accordera en cas de bris de glace dépendra essentiellement de deux éléments : la franchise et le plafond maximal de remboursement.

La franchise

Prédéfinie lors de l’établissement du contrat d’assurance habitation, la franchise désigne la part de frais de réparation ou de remplacement d’équipements endommagés qui sera à votre charge en cas de sinistre. Elle varie généralement de 0 à quelques centaines d’euros. Plus elle sera élevée, moins le montant de l’indemnisation sera conséquent.

Si le montant de la franchise est trop élevé par rapport au coût réel des dommages, il peut être plus avantageux de ne pas faire jouer la garantie bris de glace et de prendre en charge soi-même la réparation ou le remplacement.

Pour supprimer cette franchise, les assureurs demandent le plus souvent une surprime.

Le plafond maximal de remboursement

Il s’agit du montant maximal que vous percevrez en cas de sinistre. Pour une porte vitrée, une fenêtre vitrée ou encore une baie vitrée, il est fixé en euros. Pour les équipements plus importants tels qu’une véranda ou une vitrine de magasin, il est estimé en fonction de la surface endommagée.

Il est important de bien négocier ce montant avant la signature du contrat d’assurance pour ne pas être lésé en cas de sinistre.

Prise en charge bris de glace

Quels sont les sinistres couverts par la garantie bris de glace ?

La prise en charge de la garantie bris de glace peut varier en fonction des contrats d’assurance habitation. De manière générale, ce type de garantie prend en charge les portes, les fenêtres, les fenêtres de toit, les baies vitrées, les vasistas et les cloisons en verre. Autrement dit, tout élément vitré séparant l’intérieur du logement de l’extérieur ou délimitant une ou plusieurs pièces du logement.

Cependant, vous pouvez également demander une extension de garantie ou une option spéciale pour garantir tout ce qui est vitrerie et miroiterie chez vous. De cette manière, vous pourrez couvrir votre véranda, vos panneaux photovoltaïques, votre insert de cheminée, vos plaques vitrocéramiques, votre aquarium, votre téléviseur… Dans ce cas, assurez-vous que le contrat d’assurance stipule clairement quels équipements sont pris en charge pour éviter toute déconvenue en cas de sinistre.

En contrepartie d’une surprime souvent coûteuse, vous pouvez également assurer certains mobiliers d’intérieur dont notamment les lustres et tous les luminaires, les vitraux, les tables basses en verre…

Par ailleurs, certains contrats d’assurance habitation vous proposent également une assistance en cas de bris de glace. Si le double vitrage de vos portes et fenêtres est endommagé par exemple, l’organisme d’assurance peut mettre en place un système de surveillance ou de gardiennage pour sécuriser votre habitation. Et ce, jusqu’à réparation ou remplacement des vitres cassées.

Mais vous pouvez également engager à vos frais un agent de sécurité et demander ensuite un remboursement auprès de votre assureur. Dans tous les cas, contactez ce dernier avant de prendre toute décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *