Des chaussures de sécurité pour éviter de se blesser

Les chaussures de sécurité font partie des différents équipements de protection individuelle (EPI) préconisés ou obligatoires dans certains secteurs d’activité professionnelles et à la maison, lorsque l’on bricole par exemple.

Les équipements de sécurité sont des dispositifs qui permettent de se protéger contre de nombreux dangers tels que les écrasements, les coupures, et autres blessures corporelles plus ou moins importantes.

Aujourd’hui, les chaussures de sécurité sont à la fois performantes, ergonomiques, et à prix abordables pour la grande majorité des bricoleurs. Pas de question alors de s’en passer.

Pour éviter de se blesser, il convient de choisir des chaussures de protection de qualité. Voici comment bien les reconnaître et les choisir.

Quelles sont les principales caractéristiques d’une paire de chaussures de sécurité ?

Les chaussures de sécurité sont spécifiquement conçues pour protéger le pied. Pour cette raison, le design et la conception de ce type de chaussure diffère d’une paire classique. Voici les spécificités que l’on retrouve généralement sur une paire de chaussure de sécurité :

  • La coque de protection : au minimum, toutes les chaussures de sécurité disposent d’une coque ou d’un embout de protection sur le bout de la chaussure.
  • Une tige haute ou basse : la tige correspond à la partie arrière d’une chaussure. Sa hauteur varie d’un modèle à l’autre. Plus elle est haute, plus la chaussure est sécurisée et protège, notamment, contre les entorses en cas de travaux sur sol accidenté.
  • Une semelle robuste : la semelle d’une chaussure de sécurité est constituée de différentes couches. À l’extérieur, la semelle permet de protéger la chaussure et peut même être anti-perforation sur les modèles les plus performants. À l’intérieur, une semelle anti -transpirante de propreté permet à la chaussure de mieux respirer.

Par ailleurs, les matières utilisées dans la conception de chaussure de sécurité sont différentes d’une paire de chaussures classiques. Il n’est donc pas étonnant de retrouver de l’acier, de l’aluminium, ou des matériaux composites qui confèrent aux chaussures de sécurité leur robustesse et leur capacité à protéger le pied de façon optimale.

Comment bien choisir une paire de chaussures de sécurité ?

Pour bien choisir une paire de chaussures de sécurité il est nécessaire de prendre en compte certains détails spécifiques, à savoir :

La présence d’embouts de protection

Les embouts de protection sont probablement les éléments les plus importants dans une paire de chaussures de sécurité. Ce type de chaussures est particulièrement indiqué dans les travaux de maçonnerie, de charpente, et de bricolage en général et protège contre la pénétration, les déchirures et l’abrasion.

La forme du talon 

La hauteur du talon doit être située entre 0.5 et 1.5 cm afin d’offrir une meilleure accroche notamment sur les échelles et les échafaudages. Lorsque le talon dispose de bord arrière arrondi l’utilisation est encore plus agréable.

La protection de la cheville

Les chaussures de sécurité montantes, les plus performantes, permettent de protéger la cheville, et notamment, la malléole des entailles, mais aussi des chocs et des entorses.

Les crampons 

Certaines paires de chaussures de sécurité disposent de semelle à crampons. Ce type de chaussure offre une adhérence optimale sur sol humide en permettant une meilleure évacuation de l’eau.

Le dessus de la chaussure

La doublure supérieure de la chaussure doit être réalisée dans un tissu tel que le cuir ou la microfibre, par exemple, qui sont des matières à la fois résistantes et faciles à entretenir.

Par ailleurs, les tiges et les empeignes qui constituent respectivement les parties arrière et supérieure de la chaussure doivent être épaisses afin de résister parfaitement aux coupures.

Pour cela, les coutures doivent être ultrarésistantes afin de pouvoir contenir les plus gros chocs et entailles sans se déchirer.

L’intérieur de la chaussure

La doublure interne doit préférablement être réalisée dans une matière synthétique respirante. Cela empêchera que l’humidité ne s’y accumule et que des bactéries ne s’y développent.

Quelles sont normes relatives aux chaussures de sécurité ?

Les chaussures de sécurité sont classées en 3 catégories : S1, S2 et S3 :

  • La catégorie S1 intègre les chaussures de sécurité adaptées au travail en intérieur. Leur semelle est résistante aux huiles minérales et aux hydrocarbures, sont antistatiques et le talon absorbe les chocs.
  • La catégorie S2 intègre tous les critères de la catégorie S1 avec en plus une tige hydrofuge.
  • La catégorie S3 intègre tous les critères de la catégorie S2 avec en plus une semelle anti-perforation.

Par ailleurs, plusieurs autres spécifications particulières indiquées sous forme de lettre permettent de classer les chaussures de sécurité en fonction de leurs caractéristiques spéciales, en voici quelques exemples :

  • Ci : semelle isolée contre le froid
  • Hi : semelle isolée contre le chaud
  • HRO : semelle d’usure résistante à 300°C
  • P : semelle avec insert anti-perforation en acier ou en matériau composite
  • SRA : semelle antiglisse sol carrelé
  • WR : chaussure hydrofuge

Ces spécifications permettent de répondre à certains besoins précis comme par exemple les chaussures de sécurité destinées aux soudeurs.

Le mot de la fin :

Fort de ces connaissances, vous devriez maintenant être en mesure de choisir des chaussures de sécurité de façon optimale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *