La micro station système d’assainissement autonome

Pour vendre un bien immobilier ou pour simplement tenir aux normes d’hygiène son habitation, il est primordial de s’assurer de disposer d’un système de traitement des eaux usées performant et en état de fonctionnement.

L’assainissement autonome est précisément ce qui va permettre aux foyers isolés, qui ne sont pas reliés au réseau d’assainissement de leur commune, d’épurer convenablement les eaux usées du logement.

Qu’est-ce que c’est ?

L’assainissement autonome est défini par l’installation d’un système qui permet de traiter efficacement les eaux usées du foyer dans le but de recycler ou de purifier celles-ci.

Un système d’assainissement efficace est impératif dans le cas d’une vente et constitue une obligation de la part du propriétaire. En cas de doute, il est essentiel de contacter le SPANC (Service publique d’assainissement non collectif), l’organisme qualifié de la commune, qui va s’occuper de diagnostiquer l’état de votre installation.

Particularités de l’assainissement autonome

Une micro station d’épuration autonome est propre au foyer auquel elle est rattachée. Ce dernier n’étant pas lié au système collectif de traitement des eaux usées, il fait l’objet de plusieurs particularités. Par exemple, la micro-station peut être placée dans le jardin, à quelques mètres sous terre, et être directement reliée à la maison et à l’ensemble de ses canalisations. Les eaux traitées, contrairement à l’assainissement collectif, n’iront pas dans une station d’épuration, mais suivront un parcours particulier qui permettra d’éradiquer complètement les menaces pathogènes.

Comment fonctionne une micro-station autonome ?

La micro station d’épuration individuelle autonome permet de stocker les eaux sales des différentes sources de la maison, comme celle utilisée par le lave-vaisselle, la douche, les toilettes ou encore le lave-linge. L’eau va ainsi naviguer jusqu’à l’installation et passer par différentes étapes qu’on nomme le traitement.

La première phase sera la décantation et consistera en la dissolution des matières solides qui stagnent à la surface. Celles-ci sont retenues au fond pendant que les matières plus volatiles flottent. L’eau restante est dirigée vers la prochaine cuve, qui va couper l’oxygène des agents microbiens et des bactéries, de façon à les pousser à consommer toutes les ressources présentes autour d’elles. Cela accélère considérablement la réduction des matières organiques résiduelles.

Puis, dans un autre bassin, se déclenche alors la phase de clarification. Les boues encore présentes à l’intérieur de l’eau sont dispersées et attirées au fond du bassin.

L’eau, alors totalement purifiée, n’a plus qu’à être renvoyée à l’extérieur, dans la nature, via un système d’irrigation qui l’amènera au dehors.

 

Se procurer une micro-station autonome

Pour procéder à l’assainissement de votre habitat si vous êtes dans ce cas, il faudra simplement contacter une agence ou une entreprise spécialisée dans l’installation de tels appareils. Le coût est assez élevé mais il s’agit d’un achat obligatoire et primordial pour toutes les maisons individualisées, qui ne peuvent pas être reliées au système d’assainissement communal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *