Quelle moustiquaire installer chez vous ?

Le moustique est connu pour être un insecte vecteur de maladies. Depuis 2006, le moustique tigre a investi toute la France. Il est donc devenu primordial de s’en protéger. Aujourd’hui, l’une des solutions idéales n’est autre que la moustiquaire. Enroulable, plissée, standard ou sur-mesure, il en existe une multitude. Pour laquelle opter ?

La moustiquaire, une solution écologique contre les moustiques

Face à la propagation des moustiques, la protection et la prévention sont de mise. En plus d’être nuisibles durant les nuits d’été, elles causent également des maladies qui parfois peuvent être mortelles. Pour s’en débarrasser, de nombreuses options s’offrent à nous. Il y a notamment les appareils anti-moustiques et les insecticides. Toutefois, leur utilisation peu s’avérer toxique. Il existe aussi différents accessoires tels que les bracelets, les sprays ou encore les bougies anti-moustiques et insectes. Mais l’une des solutions les plus préconisées en la matière est la moustiquaire. En plus de protéger contre les moustiques, elle est écologique, mais aussi esthétique.

De nos jours, les moustiquaires se sont modernisées. Fini celles que l’on suspend au plafond et qui ne sont pas toujours très esthétiques. Vous pouvez opter pour des moustiquaires plus stylées et surtout sur-mesure répondant à vos besoins. Vous pourrez trouver sur Promoustiquaire, différents modèles de moustiquaire, allant du plus simple au plus sophistiqué. Il est à noter que les moustiquaires ne sont pas uniquement réservées à empêcher les moustiques d’entrer dans votre espace. Elles permettent également de repousser d’autres insectes.

Comment bien choisir sa moustiquaire ?

Les moustiquaires varient selon la forme et la texture. Si habituellement les moustiquaires sont fixes, il en existe aussi des amovibles. Vous pourrez les déplacer n’importe où dans la maison ou même les emmener en vacances. Néanmoins, tout dépendra de la dimension et de la surface à protéger. Vous pourrez trouver des kits de moustiquaires déjà bien établis, mais il vous est également possible de le créer vous-même. Dans ce cas, il vous suffit de bien mesurer la surface à encadrer, que ce soit une porte, une fenêtre, un lit ou tout autre emplacement.

Moustiquaire

La moustiquaire enroulable verticale est très répandue du fait qu’elle est très facile à manipuler et à poser. Sur le plan esthétique, elle sera imbattable, car elle sera dissimulée dans une structure métallique pour le rangement. Avec sa toile en fibre de verre très fine, aucun insecte ne pourra passer. Pour l’ouvrir, il ne vous suffira que de la faire glisser de haut en bas. Pour les baies vitrées, il est par contre recommandé de poser une moustiquaire enroulable latérale.

La moustiquaire accordéon ou plissée, elle, sera conseillée pour les personnes à mobilité réduite. Composée d’une structure en aluminium, elle est très légère et robuste et de ce fait facilement manipulable. Elle est surtout parfaite pour les accès fréquents tels que les balcons, les terrasses ou les patios.

La moustiquaire cadre fixe, quant à elle, est plus amovible et ne nécessite aucun perçage aux murs ou au plafond. Composée d’un cadre en aluminium et d’une traverse au centre pour conserver sa rigidité, vous n’aurez aucun mal à l’installer et à l’utiliser. Avec ce type de moustiquaire, vous garderez également votre intérieur lumineux du fait que vous pourrez ouvrir les fenêtres.

Il y a également la moustiquaire à rideau. Elle est composée de bandelettes fixées sur un profilé haut et recoupées à la largeur de la porte. L’avantage de ce type de moustiquaire est qu’il se remet automatiquement en place à chaque passage à travers la porte. Vous pourrez même l’installer en guise de porte. Elle sera fixée sur une charnière pour pouvoir se fermer et s’ouvrir.

Enfin, si vous ne souhaitez vous protéger que lors du coucher, vous pourrez alors opter pour la moustiquaire ciel de lit. Elle sera accrochée sur le plafond et il suffira de la dérouler à chaque utilisation et de l’enrouler après usage. Sinon, vous pourrez toujours choisir la moustiquaire rectangulaire. Celle-ci s’adaptera parfaitement à la forme de votre lit et fera aussi office de décoration.

Une moustiquaire standard ou sur-mesure ?

Deux types de moustiquaires s’offrent à vous en matière de taille et de dimension. Il existe les moustiquaires standards qui sont fabriquées selon une norme déjà définie. Ces moustiquaires seront généralement moins chères. Toutefois, vous pourrez être amené à en réajuster la longueur ou la largeur pour qu’elles puissent s’adapter à vos besoins. Dans ce cas, vous pourrez opter pour le sur-mesure. Ce modèle permet d’adapter la dimension de votre moustiquaire à vos menuiseries ou autres installation. Pour un résultat satisfaisant, le sur-mesure est largement conseillé.

Les qualités requises

Pour être efficace, les mailles de la toile de la moustiquaire devront être fines et resserrées pour empêcher insectes et nuisibles d’entrer. En la matière, vous aurez le choix entre la fibre de verre, l’aluminium, le PVC et le tulle. Si le tulle et le PVC sont moins coûteux, ils ne sont pas très robustes. Mieux vaut choisir l’aluminium ou la fibre de verre pour investir dans la qualité et la durabilité.

Vous trouverez sur le marché une moustiquaire magnétique et auto-agrippant qui sera fixée à la fenêtre par une bande adhésive. L’inconvénient de ce type de moustiquaire est qu’il ne résiste pas autant aux intempéries. Vous risquez alors de devoir la changer fréquemment. Dans ce cas, la fibre de verre et l’aluminium seront recommandés pour une meilleure résistance aux intempéries. L’avantage avec ces matières est que la toile est résistante aux rayons UV et ne risque pas de se déchirer facilement. Cela, sans parler de sa résistance au feu.

Entretenez votre moustiquaire

Il ne suffit pas d’acheter une moustiquaire et de la poser pour vous assurer un certain confort. Encore faut-il l’entretenir pour assurer son efficacité, mais aussi sa durabilité. La solution la plus simple sera de passer un coup de chiffon après de fortes pluies pour l’épousseter. Sinon la brosse à chaussure est toujours aussi efficace. Si la moustiquaire a déjà été longtemps utilisée, mieux vaut la laver avec de l’eau savonneuse. Cela permettra d’enlever toutes les crasses. S’il arrive que des trous se forment sur votre moustiquaire, vous n’aurez qu’à les boucher avec un ruban adhésif et le tour est joué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *