Urbanisme & éclairage public : vers la lumière écologique ?

Peut-être n’y prêtez-vous aucune attention, et de fait, les éclairages publics sont devenus des éléments totalement intégrés à notre environnement, que l’on vive dans une grande ville ou dans un village. Leur rôle est pourtant essentiel, depuis les enjeux de sécurité aux enjeux d’attractivité.  Pourtant, l’éclairage public constitue un pôle de dépense important pour les collectivités, tant dans leur entretien et leur remplacement (près de la moitié des éclairages publics ont plus de 20 ans), que dans leur facture énergétique. Des solutions existent pourtant pour éclaire les villes de façon plus écologiques.

Sécurité & attractivité des territoires VS écologie & économie

Si la consommation énergétique et le caractère écologique (ou non) des éclairages publics constituent les points d’attention du moment, il convient de ne pas oublier que les éclairages sont aussi et surtout des équipements dédiés au confort et à la sécurité des riverains et des utilisateurs de la route, et que de fait ils jouent fortement sur l’attractivité des territoires. Éclairage des rues et des espaces de circulation, illumination des bâtiments et monuments, la lumière crée un réel sentiment de sécurité et donne un caractère dynamique aux zones concernées. Ainsi, la très grande majorité des Français considère l’éclairage comme un enjeu central de sécurité » et de confort.

Pourtant ces enjeux soulèvent aussi des problématiques sur les thématiques évoquées. En effet, on constate une amélioration de l’attention et de la vigilance des conducteurs dans les zones où les éclairages publics sont éteints de nuits, et au-delà des considérations de confort et de dynamisme, de plus en plus de citoyens se montrent particulièrement réticents aux éclairages maintenus toute la nuit, que ce soit pour des questions de pollutions lumineuses et de l’impact sur la faune et la flore ou, bien entendu, pour des questions de dépenses énergétiques et donc de respect de l’environnement.

De nouveaux éclairages publics plus écologiques

Face à ce constat, de nombreuses collectivités ont engagé des réflexions pour une utilisation plus raisonnées des éclairages publics, mais aussi le recours à des équipements moins énergivores et plus respectueux de leur environnement. L’occasion de se positionner sur un axe plus écologique tout en faisant des économies d’énergies. Et bien évidemment, cela ne serait pas possible sans le développement de solutions d’éclairage public plus vertes, depuis les réseaux d’apport en énergie et les armoires d’éclairage public jusqu’aux lampadaires eux-mêmes.

Bien entendu, et avant même de s’interroger sur le remplacement des équipements, c’est l’utilisation même de l’éclairage public qui est repensé. Progressivement, les collectivités mettent en place de nouvelles règles pour un éclairage plus juste. Cela passe par exemple par l’extinction totale ou partielle des zones dans lesquels circulent peu d’usagers, l’utilisation d’éclairages intelligents équipés de détecteurs et/ou de minuterie, ou encore l’extinction pure et simple des zones d’activités ne nécessitant aucune lumière en dehors des heures d’ouverture.

Ensuite, ce sont les nouvelles technologies LED qui investissent progressivement le domaine urbain. Avec des installations souvent vieillissantes et particulièrement énergivores, l’effet du remplacement est double avec à la clé des équipements à la fois plus performants, et présentant surtout un meilleur bilan énergétique. Grâce à l’éclairage LED et aux nouvelles technologies d’éclairage public, certaines collectivités ont ainsi pu réaliser des économies de 25% et plus sur le seul pôle éclairage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *