Comment savoir si un cerisier est mort ?

Particulièrement apprécié pour sa magnifique floraison au printemps et ses délicieux fruits en été, le cerisier est probablement l’un des arbres les plus appréciés et que l’on retrouve le plus dans les jardins français. Quelle déception alors quand son cerisier vient à ne plus fleurir ou ne plus donner de fruits. Si vous êtes dans cette situation et vous inquiétez de la santé de votre arbre, nous tenterons au fil de cet article, de vous donner les clés pour savoir si votre cerisier est mort ou si vos arbres est juste dormant.

Pourquoi un arbre meurt-il ?

Nous avons tous l’image de grands arbres, robustes, semblant pouvoir résister à tout. De fait, après quelques années, un cerisier offre une structure solide. Bien qu’ils soient de nature robuste, les arbres peuvent être sujets à de nombreuses agressions qui peuvent entraîner leur mort. Parmi les causes les plus fréquentes, on compte les accidents (coupe erronée, choc avec une machine, etc.), les parasites et les ravageurs (insectes, arthropodes, mammals), les maladies (virales, bactériennes ou fongiques) et les champignons. La nature de l’agression varie d’un arbre à l’autre et dépend également de l’âge et de la santé de l’arbre. Par exemple, un arbre jeune et en bonne santé sera moins susceptible de mourir suite à une agression que son homologue vieillissant et malade.

Afin d’éviter les maladies voire la mort de votre cerisier, il est donc nécessaire d’en prendre le plus grand soin en restant attentif au développement des maladies, en adoptant une taille raisonnée que l’on pourra confier à un paysagiste pour éviter toute erreur, etc.

Quels sont les signes d’un arbre malade ?

Les arbres sont des organismes vivants qui peuvent être affectés par des maladies. Il est important de pouvoir reconnaître les symptômes d’un arbre malade afin de pouvoir intervenir rapidement. Voici quelques signes qui peuvent indiquer que votre arbre est malade :

  • Les feuilles de l’arbre présentent des tâches, des zones jaunes ou brunes, ou elles tombent prématurément.
  • Des champignons ou des algues apparaissent sur l’écorce de l’arbre.
  • Des lichens se développent sur l’écorce de l’arbre.
  • Il y a des fissures ou des crevasses dans l’écorce de l’arbre.
  • Les branches de l’arbre commencent à se dessécher ou à se déformer.

Si vous remarquez un ou plusieurs de ces symptômes sur une partie restreinte de votre cerisier, couper les branches atteintes puis applique un cicatrisant. Dans de nombreux cas (écorce déformée, feuilles boursouflées ou tâchées…), la bouillie bordelaise est le remède parfait. Une fois encore, n’hésitez pas à demander conseil à votre paysagiste voire à lui confier les soins de votre préféré.

Comment savoir si un cerisier est mort ?

Votre cerisier à les branches cassantes et perd ses feuilles, vous paraissant définitivement mort. Pas de précipitation, peut-être n’est-il que dormant ou « seulement » malade. Quelques signes devraient vous permettre d’analyser la situation avant de porter un jugement définitif et signer le certificat de décès de votre arbre.

Tout d’abord, vous devriez gratter l’écorce pour voir si le cambium – la couche de tissu entre l’écorce et le bois – est vert ou brun. Si le cambium est vert, cela signifie que la circulation sanguine est toujours active dans la plante. Si le cambium est brun, cela signifie que la plante est morte.
Ensuite, examinez les branches et les feuilles du cerisier. Si elles sont sèches et brunes, cela confirme que le cerisier est mort. Si vous ne voyez aucun signe de vie sur les branches ou les feuilles, il est probable que votre cerisier soit mort. Dernier test, voici quelques étapes que vous pouvez prendre pour essayer de sauver l’arbre. Tout d’abord, vérifiez les racines de l’arbre pour voir si elles sont encore en bonne santé. Si les racines sont pourries ou endommagées, il est probable que l’arbre ne puisse pas être sauvé.

Que faire si mon cerisier est mort ?

Constater la mort de votre cerisier est assurément un moment déchirant. Et si magnifique fut-il dans votre jardin, il convient d’intervenir pour éviter de laisser un arbre mort se détériorer et devenir potentiellement dangereux, avec un risque de branche tombante voir d’effondrement. De fait, il vous faudra très certainement abattre l’arbre puis dessoucher le terrain. Cette opération demande une bonne maîtrise pour éviter tout accident. Une fois encore, n’hésitez pas à contacter votre paysagiste qui pourra réaliser cette opération dans les règles de l’art et sans risque, vous rendant un jardin intact.