Focus sur la pompe à chaleur

On estime qu’un foyer français sur trois bascule désormais vers la pompe à chaleur, une excellente alternative à la chaudière au fioul. Les aides financières octroyées par le gouvernement favorisent aussi cet attrait pour ce système avantageux, économique et écologique.

La pompe à chaleur : confort et économies d’énergie

La mise en place d’une pompe à chaleur air-eau optimise le chauffage ainsi que la production d’eau chaude d’une habitation. L’équipement dispose d’une unité extérieure qui puise dans l’air les calories nécessaires et les injecte dans le système de chauffage. Si vous souhaitez équiper votre maison d’un dispositif présentant une faible consommation énergétique et vous garantissant une chaleur uniforme dans tout le foyer, n’hésitez pas à faire appel à des entreprises qualifiées comme Climat Énergie, spécialiste de l’installation de climatiseurs et de pompes à chaleur.

Dans certains cas, il n’est nul besoin de coupler la pompe à chaleur (PAC) avec un dispositif de chauffage d’appoint. Si le climat n’est pas trop rude, la pompe à chaleur se révèle en effet suffisamment performante pour chauffer une maison entière. La PAC fonctionnant de manière autonome, le confort au sein du foyer reste optimal : le système chauffe toutes les pièces et stabilise la température intérieure. Le dispositif se démarque également par sa faible consommation en énergie.

Une PAC est en mesure de restituer 3 à 4 kWh de chaleur en dépensant 3 à 4 fois moins d’énergie qu’un autre mode de chauffage, ce qui engendre une réduction considérable sur la facture du foyer qui a choisi ce type d’installation.

pompe à chaleur chauffage énergie

Les prérequis pour installer une pompe à chaleur

L’installation proprement dite de la pompe à chaleur s’avère relativement simple. Le véritable souci est généralement l’espace nécessaire pour accueillir le dispositif. L’unité extérieure doit en effet être placée dans un jardin ou fixée à un mur de façade. Le circuit de chauffage central sera ensuite connecté au système. À moins de disposer de notions approfondies en bricolage, il est judicieux de confier l’installation de la PAC à un professionnel RGE (Reconnu Garant Environnement). Cette mention est attribuée aux professionnels qui prônent la transparence et l’objectivité. Cette reconnaissance officielle a pour but d’inciter les artisans à suivre une démarche visant à renforcer leurs compétences ainsi que la qualité de leurs prestations.

L’entretien de la pompe à chaleur

En pratique, une PAC contient 2 kg de fluide frigorigène, d’où la nécessité de l’entretenir une fois par an. Il est vivement recommandé de faire appel à un installateur qualifié qui dispose des compétences nécessaires pour faire perdurer l’appareil. Outre les travaux d’entretien spécifique du dispositif, l’expert se chargera aussi de dépoussiérer les divers éléments qui composent l’unité extérieure.

Les différents modèles de pompes à chaleur

En plus de réchauffer, les PAC permettent de rafraîchir le logement au besoin. Le dispositif se révèle tout aussi efficace dans la fourniture d’eau chaude sanitaire. Encore faut-il opter pour le modèle qui soit conforme à vos attentes. Il convient de se renseigner sur les trois modèles de pompes à chaleur disponibles sur le marché avant de se lancer dans une installation complète.

La PAC air-eau

Ce type de pompe à chaleur chauffe l’eau qui transite dans le système de chauffage. L’objectif est d’alimenter les radiateurs, les planchers chauffants et autres émetteurs de chaleur. Ce système de chauffage présente de nombreux avantages, à commencer par un excellent rendement. Comptez aussi sur une durée d’utilisation d’environ 17 ans et sur sa compatibilité avec le système de chauffage déjà existant. Avec cette installation, vous apportez une valeur ajoutée à votre bien immobilier (non négligeable dans le cas d’une revente). La PAC air-eau est écologique puisqu’elle utilise une énergie renouvelable et non polluante. À noter que les travaux d’installation ne sont ni trop importants, ni trop contraignants.

La PAC air-air

Ce dispositif de chauffage convient particulièrement aux habitations déjà équipées de convecteurs électriques. Vous disposez ainsi d’un système modulable, selon les besoins en chauffage de chaque pièce. Grâce à cette installation, les factures de chauffage sont généralement divisées par 3. Les économies réalisées permettent d’amortir le prix d’installation de la pompe à chaleur air-air.

La PAC géothermique

Les pompes à chaleur géothermiques se révèlent plus innovantes. Elles exploitent en effet l’énergie naturelle présente dans le sous-sol pour produire de l’eau chaude sanitaire. Le recours à la géothermie présente toutefois quelques contraintes puisque le réseau de captage sera enterré dans le sol. Il faudrait par ailleurs disposer d’une importante surface extérieure afin de procéder à son installation. Le coefficient de performance (COP) de ce type de dispositif se situe entre 3 et 4. Autrement dit, la pompe à chaleur consomme très peu d’électricité.

Les aides à l’achat d’une pompe à chaleur

Bien qu’efficace et économique, la pompe à chaleur représente un important investissement. Le gouvernement français a mis en place des aides financières visant à encourager les solutions énergétiques et nettement plus écologiques. Vous pouvez notamment prétendre à la prime énergie qui a été instaurée par la loi POPE et le dispositif des Certificats d’Énergie. Cette aide permet surtout d’amortir les dépenses engagées dans les travaux en vue d’une rénovation énergétique.

S’équiper d’une pompe à chaleur air-eau permet aussi de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30%. Rappelons que le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) a fait l’objet d’une réforme en 2020. L’objectif est d’en faire profiter les foyers aux revenus intermédiaires et élevés. Dans le même registre figure MaPrimeRénov’ qui se traduit par une prime octroyée par l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat).

En outre, l’écoprêt à taux zéro se révèle être un crédit classique visant à encourager les travaux d’économies d’énergie. Pour ce type d’aide, l’État se porte garant et paie les intérêts à la place du souscripteur du crédit. Les banques se montrent par ailleurs moins intransigeantes lorsque l’emprunteur bénéficie de type de prêt, surtout au niveau des conditions de ressources.

La mise en place d’une PAC vous permet aussi de bénéficier d’une TVA à taux réduit à 5,5%. Cette aide porte surtout sur les travaux d’amélioration et de transformation du logement. La réduction s’applique systématiquement sur la facture. L’installateur habilité et certifié se charge de toutes les démarches.

Investir dans une PAC : les labels de référence

Afin de réaliser des économies d’énergie sur le long terme, il convient d’investir dans une pompe à chaleur de qualité. Pour ce faire, référez-vous aux labels comme QualiPac, un gage de qualité. Vous bénéficierez ainsi d’une installation aux normes et d’un suivi technique après la pose. En outre, l’AFPAC (Association Française des Pompes A Chaleur) certifie que la PAC répond aux normes en vigueur. Ce gage de confiance s’avère essentiel pour ceux qui investissent dans une pompe à chaleur pour la première fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *