La remise aux normes d’une maison avant la mise en vente

Comme le Home Staging, la remise aux normes d’un bien immobilier avant sa mise en vente augmente considérablement la chance de trouver preneur. De plus, la loi exige qu’un logement soit remis aux normes avant sa vente réelle. Il s’agit donc d’une obligation morale et juridique du propriétaire. C’est naturellement pour préserver la santé et la sécurité des futurs occupants. Voyons ce qu’il faut faire pour mener à bien un tel projet.

Trouver un bon diagnostiqueur

Toutes les maisons à vendre n’ont pas forcément besoin d’une remise aux normes puisque certaines remplissent déjà toutes les conditions requises, surtout celles construites au cours de ces 20 dernières années. Mais pour s’en assurer, il vaut mieux engager un diagnostiqueur professionnel. Vous pouvez aussi vous adresser à une entreprise spécialiste de la remise aux normes telle que la société Générale d’Assainissement. Le diagnostiqueur vérifie de nombreux éléments comme l’état d’amiante, les installations intérieures d’électricité et de gaz.

Il doit également réaliser un constat de risque d’exposition au plomb (CREP). Un diagnostic immobilier complet effectué par un expert permet de connaître davantage l’état général du bien et déterminer les éventuels travaux à entreprendre pour le remettre aux normes.

Quelles sont les exigences d’un bien à vendre ?

Que ce soit une maison ou un appartement, la loi exige que le bien mis en vente remplisse les conditions qui suivent :

  • Avoir un accès en bon état garantissant la protection des futurs occupants contre les risques d’inondation, les eaux de ruissellement et les remontées d’eau.
  • Disposer d’un système de retenue de personnes en bon état comme les escaliers, les balcons, les mezzanines et les garde-corps des fenêtres.
  • Profiter des installations de gaz, d’électricité, de chauffage et de production d’eau chaude conformes aux normes en vigueur.
  • Toutes les pièces doivent bénéficier d’un éclairage naturel et suffisant grâce à un ouvrant ou une baie vitrée bien placée et d’une bonne taille.
  • Les matériaux de construction ne doivent pas constituer des vecteurs de maladies ou altérer la sécurité physique des occupants (un diagnostic est indispensable en tenant compte d’une périodicité bien définie).
  • Les équipements de renouvellement de l’air ne doivent en aucun cas entraver la qualité de l’air ambiant à l’intérieur de l’habitation. Ici, l’installation d’un mécanisme d’ouverture et de ventilation adéquat peut être nécessaire.

Les commodités indispensables d’un logement en vente

Les travaux à effectuer dans le cadre de la remise aux normes dépendent bien évidemment des résultats du diagnostic. Mais il faut aussi savoir qu’il faut mettre à la disposition du futur acquéreur un bien convenable. Autrement dit, le logement doit répondre à des critères sanitaires et sécuritaires spécifiques. Il doit notamment posséder au moins une pièce habitable de 9 m² ou plus avec une hauteur sous plafond minimale de 2,2 m, un emplacement bien pensé pour la cuisine, des équipements facilitant l’accès à l’eau potable et des installations sanitaires. L’électricité et le chauffage sont également indispensables. Le détenteur du bien en question se trouve ainsi dans l’obligation de réaliser les travaux idoines si son bien ne répond pas à l’un de ces critères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *