Investir dans la pierre : quel expert et quel dispositif choisir ?

L’immobilier locatif est une solution éprouvée pour ceux qui aspirent à une indépendance financière. Toutefois, c’est un secteur qui est loin d’être anodin puisque les risques sont réels et les pertes s’évaluent en milliers d’euros. C’est pourquoi il est judicieux de confier son projet immobilier à un expert qui saura vous conseiller sur les acquisitions les plus rentables.

Agent immobilier, cabinet de gestion ou chasseur d’appartement ?

Pour réussir un premier investissement immobilier à but locatif, il est essentiel de se faire conseiller par un professionnel du domaine. Mais faut-il confier un tel projet à un chasseur d’appartement ou se fier à l’expertise d’une agence immobilière ?

Il existe également d’autres solutions. Par exemple, si vous habitez en Île-de-France et êtes intéressé par un investissement immobilier, vous avez comme alternative intéressante le cabinet de gestion de patrimoine à Paris qui accompagne aussi bien les particuliers que les entreprises. Un tel cabinet vous conseille entre autres sur la mise en place d’une stratégie d’investissement à long terme. Les solutions proposées aux clients répondent à leurs attentes et sont adaptées à leurs situations pour leur garantir le succès de leur projet immobilier.

À noter qu’un simple chasseur d’appartement ne vous fournira pas des services aussi pointus. Il se contentera de trouver des logements à vendre, sans tenir compte de leur rentabilité à court ou à long terme.

investir dans la pierre

Investissement immobilier : quel dispositif ?

Les dispositifs immobiliers mis en place par le gouvernement sont basés sur le profil de l’investisseur, le projet qu’il avance ainsi que son objectif.

La loi DUFLOT : pour un investissement locatif nu

Cette loi se rapporte aux locations nues de logements neufs. Le propriétaire peut ainsi bénéficier d’une réduction de 18% des impôts sur le prix de revient de son bien immobilier. Il faudra tout de même tenir compte de plusieurs conditions, dont les plafonds des loyers, les ressources des locataires ou encore la situation géographique de votre bien immobilier.

Pour pouvoir aspirer aux avantages de la loi DUFLOT, le logement doit être éligible Bâtiment Basse Consommation. Quant à la durée de location, elle doit être au moins effective sur 9 ans.

LMP ou LMNP ?

Dans le cadre d’une location de meublé, le propriétaire se voit octroyer les statuts de Loueur en Meublé Professionnel ou de Loueur en Meublé Non-Professionnel. Dans les deux cas, il a la possibilité de récupérer la TVA d’un logement neuf et bénéficier d’une défiscalisation des loyers. Néanmoins, ces statuts sont assortis de quelques conditions, dont une obligation de percevoir des recettes locatives supérieures à 23 000 euros en un an.

De plus, les loyers perçus par le propriétaire du bien immobilier doivent être équivalents à plus de 50% de ses revenus globaux. Il ne faut pas oublier que le statut de LMP implique une inscription obligatoire au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). En outre, l’investisseur devenu propriétaire peut bénéficier d’une réduction d’impôt de 11% sur le prix bien immobilier, moyennant plusieurs conditions. La loi Censi-Bouvard exige en effet de l’investisseur qu’il soit inscrit sous le régime LMNP, qui plus est, le logement concerné doit être neuf. Plus encore, l’habitation doit être localisée dans une résidence de services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *