Quelles études pour de venir décoratrice d’intérieur ?

Depuis quelques années déjà, l’univers de la maison et de l’aménagement intérieur ont le vent en poupe dans notre société, comme en témoignent les nombreux programmes télévisés dédiés à l’immobilier, à la rénovation, aux constructions originales ou encore à la décoration. Et si chacun a bien évidemment ses goûts et ses envies lorsque l’on parle aménagement, ce domaine nécessite une réelle expérience dès qu’il s’agit de créer un univers et une ambiance originale. Et de fait, on ne s’improvise pas décorateur ou décoratrice d’intérieur. Alors quelles études faut-il suivre pour se lancer dans ce domaine ?

Comprendre le métier de décorateur d’intérieur

Avant toute chose, il est essentiel de comprend la fonction de décorateur d’intérieur, car celle-ci est régulièrement confondue avec celle d’architecte d’intérieur. Pourtant la différence est réelle. En effet, alors que le premier répond à des problématiques d’esthétique, d’harmonisation et d’optimisation des espaces existants, le second pourra quant à lui engager des travaux afin de repenser la structure et l’organisation de l’habitat en abattant ou en créant de nouveaux murs, de nouvelles cloisons, etc.

Le décorateur ou la décoratrice doit ainsi commencer par comprendre les envies, les goûts, les besoins ainsi que le budget de ses clients. Il pourra alors proposer des croquis et/ou modélisation 2D et 3D afin de permettre à ses clients de se projeter dans l’un ou l’autre des projets de décoration, qu’il choisir parmi un nuancier de couleurs, parmi une sélection de matériaux… Autant d’éléments qui détermineront le prix de l’intervention et du projet.

Une fois le projet validé le décorateur d’intérieur fera intervenir les artisans concernés (menuisier, peinture, etc) et coordonnera leur action jusqu’à la bonne exécution du chantier.

Étude et formations pour devenir décoratrice d’intérieur

Si le métier de décorateur d’intérieur demande avant tout de la créativité et une capacité de projection, il existe pourtant différents cursus envisageables afin d’exercer ce métier. De même, il existe différents niveaux de diplômes, du bac+2 au bac+5.

BTS (Bac+2)

Le BTS ERA (étude et réalisation d’agencement) est le premier niveau de diplôme pour le métier de décorateur d’intérieur.

Bac+3

Différentes formations de niveau bac+3 existent. Par exemple le Diplôme National d’Arts option Design ou le Diplôme National des métiers d’Arts et Design.

Bac+5

Enfin, le plus haut niveau d’étude recensé est de bac+5 avec une série d’école spécialisées (école Camondo, école Charpentier, école Bleue, Esail de Lyon, etc), le diplôme supérieur d’Arts Appliqués option espace (DSAA) ou encore le diplôme national supérieur d’expression plastique option design.

Tous ces établissements sont répartis sur l’ensemble du territoire. On note toutefois que, comme souvent, les établissements les plus réputés se situent dans les plus grandes villes que sont Paris ou Lyon par exemple.

Décoratrice d’intérieur autodidacte ?

La mode de la décoration d’intérieur et l’intérêt croissant du public pour l’aménagement de la maison ont inévitablement suscité de nombreuses vocations, parfois même sans formation décoratrice d’intérieur spécifique. De nombreux artisans proposent aujourd’hui un service d’aménagement et de décoration intérieure. De même le statut d’autoentrepreneur a facilité l’émergence de nombreuses petites sociétés.

Mais à nouveau, il est important de noter que le métier de décoratrice d’intérieur n’est pas qu’un métier d’idée. Il est essentiel de connaître les différents corps de métiers à faire intervenir, les spécificités techniques des produits et matériaux employés. Ainsi, la voie de la formation est assurément la meilleure pour pouvoir se positionner en expert sur ce marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *