Tendances de l’immobilier dans le Morbihan

Son cadre de vie idyllique, le dynamisme de son économie ainsi que les possibilités d’études qu’on peut y faire, font du Morbihan, un endroit très plaisant pour vivre et s’installer. Chaque année, de nombreux nouveaux propriétaires signent un contrat d’achat immobilier dans le Golfe du Morbihan, notamment à Vannes où l’immobilier connaît un réel succès ces dernières années. Investisseurs, acquéreurs ou locataires s’emballent pour vivre dans cette région où même la hausse du prix de l’immobilier ne constitue point un frein au progrès de l’immobilier.

2017, une année de records pour l’immobilier du Morbihan

Dans le neuf comme dans l’ancien, le marché immobilier du Morbihan continue d’intéresser bon nombre d’investisseurs. Le secteur connaît un réel succès que ce soit concernant les résidences principales que secondaires. Le littoral continue d’attirer de plus en plus d’acheteurs dont essentiellement des étrangers en quête d’un lieu de retraite particulièrement attrayant. L’arrivée en masse de nouveaux habitants comme les bretons a d’ailleurs marqué l’année 2017. Une tendance qui se confirme par une hausse record des ventes immobilières (15%) sur l’année. Un record qui fait exploser le neuf et donne lieu à la mise en place de nombreux projets de construction de maison.

2018, une stabilité de l’immobilier malgré une hausse des prix

En 2018, la côte reste toujours très chère dans le Morbihan. Le marché immobilier neuf continue à bien se porter et même la fin de la loi Pinel ne semble pas dissuader les investisseurs. Dans le Morbihan, la fin du dispositif Pinel a même boosté les ventes immobilières qui ont enregistré une hausse de 7,6% sur l’année. Une tendance qui concerne toutes les régions du Morbihan vu que c’était aussi la dernière année pour profiter de la défiscalisation sur l’achat d’un bien locatif.

Un marché immobilier stable à tous les niveaux

Sur les deux précédentes années, les prix de l’immobilier dans le Morbihan ont connu une hausse moyenne de 4,5% avec des points culminants de 17% à Vannes et 20% à Séné. Lorient semble être la seule région à afficher une stabilité des prix sur l’ensemble du pays. C’est d’ailleurs dans cette région qu’on dénombre davantage de transactions (30%) faites par des jeunes investisseurs de moins de 30 ans. Pour la plupart, s’offrir un petit appartement à rénover dans le centre-ville pour un prix de 90 000€ semble être une très bonne affaire.

A Vannes, la hausse des prix de l’immobilier se justifie par le manque de logements en vente. Les transactions concernent davantage les résidences secondaires acquises essentiellement par des acheteurs parisiens (20%). A Séné, l’ancien demeure plus abordable malgré un bond de 20% enregistré en un an.

En 2019, la tendance se confirme. Le premier semestre affiche une explosion du nombre des transactions malgré une hausse permanente des prix. Avec les nouveaux dispositifs mis en place, le marché immobilier morbihannais semble vouer à un avenir brillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *