Bureau d’études bâtiment : quelles compétences et quels rôles ?

Le terme « bureau d’études » est généralement utilisé dans la construction. Même s’il n’est pas toujours évident pour le grand public, son rôle est primordial dans la réalisation d’un projet. On entend par bureau d’études un ensemble de métiers permettant d’interpréter les données pour les traduire en plan d’exécution. Quels sont réellement son rôle et ses compétences dans le cadre d’un projet ?

La notion de bureau d’études en détail

Un bureau d’études (BE) est une structure que l’on sollicite à titre purement intellectuel. Indiquant l’interprétation des données comme principale mission, il est composé par des techniciens et des ingénieurs. Ensemble, ils sont chargés de mener une étude dans le but de justifier et orienter les choix techniques et structurels d’un projet.

Généralement, les prestations proposées par les bureaux d’études sont :

  • Une capacité de recommandations en se basant sur des calculs ;
  • Proposition de solutions pour la réalisation des travaux ;
  • Expertise sur la qualité des réalisations.

Un bureau d’études peut ainsi intervenir dans plusieurs domaines, comme l’environnement, l’industrie, le génie civil, l’informatique ou l’organisation de travail. Force est toutefois de constater que c’est dans le secteur du bâtiment que ses services sont les plus sollicités.

Quel type de collaboration existe-t-il entre bureau d’étude et professionnels ?

Sur un projet, les différents intervenants sont complémentaires et bénéficient des résultats d’expertises rendus par les différents bureaux d’études sollicités. Si l’entreprise, initiatrice du projet, fait appel à un architecte, ce dernier pourra toujours appuyer ses réalisations et affiner ses propositions, en se basant sur les notes de calcul et des dessins réalisés par le BE.

Inversement, le BE peut commencer son travail et réaliser ses études, en se référant aux hypothèses établies par l’architecte.

En règle générale, toutes les études effectuées en amont serviront de supports et de lignes directrices aux différents intervenants. Souvent, les préconisations des BE sont reprises à la lettre par les entreprises du bâtiment.

 Quelles sont les diverses compétences dans les bureaux d’études ?

Afin d’apporter un accompagnement précis à un projet, un bureau d’études dispose de compétences spécifiques. En voici les plus courantes :

  • Le BE Assainissement, qui est un passage obligé pour ceux qui veulent mettre en place ou remplacer un système d’Assainissement non collectif (ANC) en maison individuelle. Cette spécialisation s’intéresse de près aux caractéristiques du sol afin de définir la meilleure solution d’assainissement.
  • Le BE Structure se focalise sur les composantes structurelles d’un édifice (poutre, charpente…). Notons qu’il existe des BE Structure dédiés à chaque type de construction : ouvrage en bois, en structure métallique ou en béton.
  • Le BE Géotechnique est chargé de la transmission et la répartition des charges dans le sol. Selon la nature de ce dernier et le poids estimé du bâtiment, le BE recommande les fondations adaptées, profondes ou superficielles. Pour déterminer la nature du sol, le BE effectue une étude de sol géotechnique.
  • Le BE Infiltrométrie est chargé de la vérification de l’étanchéité de l’air du logement. Il est ainsi le mieux placé pour fournir les conseils sur la définition et la mise en œuvre du système d’étanchéité adéquat.
  • Le BE Thermique est sollicité afin de trouver les meilleures solutions pour réduire la consommation énergétique. Cette prestation est autant valable pour un projet de rénovation que de construction. Il analyse ainsi des études approfondies sur les dissipations thermiques. Il est en mesure de recommander de meilleurs matériaux et équipements afin d’optimiser l’efficacité énergétique, dans le respect des normes.

Faire appel à un bureau d’étude est-il obligatoire ?

Solliciter les services d’un bureau d’études bâtiment est obligatoire selon la situation :

  • L’étude géotechnique est un indispensable pour la compagnie d’assurances afin de bénéficier d’une assurance dommage-ouvrage ;
  • Une étude de sol est un impératif avant d’installer un ANC. Le rapport d’études doit être joint au dossier à soumettre au service public d’assainissement non collectif (SPANC).
  • Le BE Thermique est un point de passage obligatoire pour déposer le permis de construire.

Selon le projet, un architecte a le choix de faire appel à un BE ou non, selon ses compétences. Il est ainsi libre de décider si le projet nécessite l’intervention d’un spécialiste ou pas. Notons que si l’architecte fait appel à un BE, c’est ce dernier qui endosse la responsabilité en cas de malfaçon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *