Coût de l’Assurance emprunteur : comment se repérer ?

Pour obtenir un crédit afin de financer un achat immobilier, les banques demandent généralement une assurance emprunteur. Comme le reste de l’emprunt, son coût peut être assez élevé pour l’acheteur. Quels éléments entrent en compte dans son calcul ? Si vous avez besoin d’emprunter de l’argent pour un achat immobilier, une assurance sera quasiment toujours obligatoire. Les banques la réclament pour être couvertes dans plusieurs cas :

  • Décès
  • Invalidité ou incapacité de travail suite à un accident ou une maladie
  • Chômage

Si vous vous trouvez dans une de ces situations, l’assurance prendra alors le relai ; vos mensualités continuent d’être remboursées.

Les banques souvent plus chères

Lors d’un crédit, vous pouvez souscrire votre assurance à la banque, mais n’y êtes pas obligé. Vous pouvez vous tourner vers un établissement extérieur. Il s’agit d’un contrat en délégation. Ils peuvent être jusqu’à deux fois moins chers.

Quels sont les facteurs influençant son coût ?

Pour définir le coût d’une assurance emprunteur, plusieurs éléments sont considérés par les établissements :

  • L’âge : plus l’assuré est jeune, moins l’assurance de prêt coûtera cher. Le coût peut même passer du simple au double entre une personne de 25 ans et une personne dépassant les 45 ans.
  • La santé : l’état de santé de l’emprunteur joue aussi, en particulier s’il présente des pathologies chroniques comme des maladies cardiaques, ou s’il a des antécédents médicaux lourds. Les fumeurs ont également des primes d’assurance plus chères à payer.
  • La situation professionnelle : d’une profession à l’autre, le coût ne sera pas le même. Les professions dites risquées, par exemple les policiers, marins, ouvriers ou chimistes, paieront plus cher leur assurance.
  • Le comportement à risque : le comportement de l’emprunteur est pris en compte. S’il pratique une activité dangereuse comme la course à moto, cela aura un impact sur le prix de son assurance.
  • Le capital : comme l’assurance emprunteur concerne un pourcentage du montant du crédit, son coût dépendra de la somme empruntée, et de la durée des remboursements.

Comment est calculé le coût de l’assurance emprunteur ?

Pour calculer la cotisation d’assurance, deux méthodes existent selon les établissements.

Sur la base du capital initial

Du début à la fin de l’emprunt, le montant remboursé chaque mois pour l’assurance de prêt est le même. Nous prenons en compte le montant de base emprunté.

Sur la base du capital restant dû

Dans ce cas, le montant des cotisations évolue chaque mois en fonction de la somme à rembourser. Cette méthode est plus avantageuse pour l’emprunteur. Lors d’un emprunt, les intérêts à rembourser représentent une somme conséquente, mais l’assurance de prêt a également un coût. Elle dépend de nombreux critères et peut représenter un montant final important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *