Qu’est-ce qu’un PRL (parc résidentiel de loisirs) ?

Très souvent assimilé au camping, le parc résidentiel de loisirs fait plutôt office de résidences ou d’habitations légères destinées à accueillir toute l’année des visiteurs. Propriété privées, ils sont de nos jours très prisés des amateurs de tourisme. Leader européen en la matière, la France en contient plus de deux cents.

Classement du PRL : pourquoi faire ?

Même si le parc résidentiel de loisirs est différent d’un hôtel traditionnel, la masse de travail qu’impose la gérance des deux établissements est la même. En plus de constamment apporter satisfaction à la clientèle, il est important de bénéficier également des justes fruits de son travail : d’où l’importance de passer au classement étoilé. Faire classer son PRL permettra de l’inscrire dans une toute nouvelle dimension et ainsi prétendre à un certain nombre d’avantages.

Devenir une référence

Aujourd’hui, contrairement à il y a de nombreuses années, les parcs résidentiels de loisirs sont nombreux et diversifiés. Face à la concurrence, il est plus que nécessaire de se démarquer. Il faut joindre à la qualité des services proposés une bonne communication. Le classement va vous permettre d’étendre les atouts de votre parc au-delà de vos frontières locales.

Cela passe par votre référencement auprès des organismes de voyages, des tours opérateurs et d’une variété d’acteurs impliqués dans le tourisme. En fin de compte, grâce au classement, vous pourrez toucher des cibles plus importantes et par conséquent accroître votre chiffre d’affaire.

Bénéficier d’importantes retombées économiques

En France, la mission de classement du PRL est conjointement menée par un organisme évaluateur privé accrédité intervenant dans le secteur du tourisme, et l’agence de développement touristique Atout France, cette dernière représentant le Ministère du tourisme. Sur la base de critères de services internationalement reconnus, le parc résidentiel de loisirs se verra attribuer un certain nombre d’étoiles.

Cela oblige d’un côté le propriétaire à satisfaire à des exigences précises en matière de confort et de luxe. Mais en retour, ce dernier pourra bénéficier d’un meilleur tarif au mètre carré. Le classement représente une étape importante dans la vie de tout PRL.

Parc Résidentiel de Loisirs

Quels sont les différents types de PRL ?

Considéré comme une sorte d’hébergement touristique conformément aux articles R. 111-32 et R. 111-46 du Code du logement Français, depuis quelques années déjà, le parc résidentiel de loisirs fait l’objet de deux formes d’exploitation.

Le PRL exploité sous régime hôtelier

Régie par l’arrêté du 18 décembre 1980, l’exploitation sous cette forme est la plus populaire. Ici les clients sont de passage et ne peuvent rester indéfiniment. En fonction des besoins, la location peut durer une nuit, une semaine ou un mois.

A la différence d’un camping traditionnel, l’exploitation sous cette forme d’un PRL est soumise à la délivrance d’un arrêté de classement émanant de la préfecture. Un espace minimum de 200 m² est requis pour des besoins de stationnement.

Le PRL à cession de parcelle

Il s’agit d’un espace aménagé avec parkings, voies de circulation et autres infrastructures indispensables. Les parcelles ou les habitations y sont proposées pour achat ou location sur douze mois minimum. Selon le mode choisi, le contrat est établi en conséquence en présence d’un notaire.

Il s’agit d’une transaction relativement proche de l’achat d’un appartement au sein d’un immeuble. Afin de permettre aux acquéreurs de pleinement profiter de leurs biens, il a été voté le 27 Avril 2015 la loi ALUR qui fait du PRL sous cette forme d’exploitation un potentiel domaine fiscal ou une résidence secondaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *