La véranda, une véritable plus-value pour votre bien

Que ce soit pour agrandir une maison ou disposer d’une nouvelle pièce à vivre, les raisons qui peuvent motiver la réalisation d’une véranda sont multiples. Dans tous les cas, la véranda est une plus-value pour tout bien immobilier. Elle vous offre maintes possibilités en termes de matériaux de construction, de taille, de forme, etc. Cependant, si vous décidez de réaliser une véranda dans votre habitation, vous devez respecter certaines règles, notamment concernant sa taille. Faisons le point sur la véranda et ses nombreux avantages.

Quels sont les avantages de disposer d’une véranda ?

La réalisation d’une véranda par les soins d’un professionnel comme menuiserie-collin.com, entreprise spécialisée dans la conception, la fabrication et la pose de menuiseries et vérandas, peut permettre de répondre à vos besoins. Grâce à cet espace, vous pouvez agrandir la surface habitable de votre maison. Elle est aussi utile si vous souhaitez apporter davantage de lumière dans votre habitation ou fermer une terrasse afin de mieux en profiter tout au long de l’année. En dehors de ces aspects, la réalisation d’une véranda revêt plusieurs autres atouts.

De fait, grâce aux nombreux matériaux de construction qui existent aujourd’hui, les vérandas affichent désormais des performances énergétiques peu communes, tant en été qu’en hiver. Il s’agit d’une pièce bien isolée vous offrant la possibilité d’adopter des vitrages à isolation renforcée, gage d’une bonne isolation en toute saison. Ces vitrages intègrent entre eux un gaz isolant de type argon réputé très efficace.

Le vitrage à contrôle solaire est aussi une option, compte tenu de sa capacité à rejeter les rayons solaires. Il se prête bien à une véranda orientée plein sud. Parce que la majorité des vérandas ont aujourd’hui une structure en aluminium, il est possible d’éviter les déperditions de chaleur et les ponts thermiques. En plus de cela, il faut noter que la véranda renforce l’isolation de la façade contre laquelle vous l’installez. Par ailleurs, la construction d’une véranda est également l’occasion de bénéficier d’une pièce à vivre supplémentaire dans votre maison.

Il s’agit d’une extension qui, en plus d’être facile à réaliser, vous évite de devoir envisager un déménagement peut-être imprévu et donc assurément plus onéreux. Aussi, la véranda embellit la façade de votre maison. De plus, si vous souhaitez vendre votre habitation, la présence d’une véranda est une plus-value considérable. Elle va en effet susciter l’intérêt des acheteurs potentiels et vous permettre de fixer un prix qui vous arrange réellement.

la véranda, une extension de choix pour votre habitation

Quels sont les matériaux de construction possibles pour une véranda ?

La construction d’une véranda peut aussi être motivée par le large choix de matériaux que vous avez à votre disposition. Cependant, il faut dire que malgré leur diversité, le choix de ces matériaux est dicté essentiellement par leur prix, leur aspect esthétique, leur résistance, leur entretien, le style de maison et par un cadre réglementaire.

Le PVC, pour une véranda économique

Si vous souhaitez réaliser votre véranda avec un budget totalement maîtrisé, optez pour le PVC comme matériau. Le PVC est l’un des matériaux les plus utilisés pour la construction de véranda, notamment les vérandas en kit. Résistant à l’usure et facile à entretenir, le PVC est un matériau qui propose un excellent rapport qualité/prix. Par le passé, les vérandas en PVC étaient souvent en blanc. Or aujourd’hui, il existe une multitude de coloris. De même, une véranda en PVC a de bonnes qualités isolantes, à condition que le PVC soit bien conçu.

Le bois, pour une véranda très isolante

Pour des performances d’isolation élevées, la véranda en bois est le meilleur choix que vous puissiez faire. Vous devez toutefois faire attention au type de bois. Les bois exotiques et imputrescibles sont particulièrement résistants aux variations de température, ils sont ainsi les plus indiqués. Il faut préciser cependant que du point de vue de l’entretien, le bois est un matériau plutôt exigeant. Il nécessite en effet un entretien régulier, tous les 2 ans au moins, selon son essence.

L’alu, pour une véranda qui s’entretient facilement

Si vous misez sur la facilité d’entretien de votre véranda, l’alu est le matériau que nous vous recommandons. Il s’agit en effet d’une matière inoxydable qui, compte tenu de cet aspect, ne nécessite quasiment pas d’entretien. Bien que léger, l’aluminium résiste bien à l’usure. Associé à des châssis de rupture de ponts thermiques, les performances d’isolation de l’aluminium se décuplent et vous assurent une isolation confortable en hiver ou en été.

Le fer forgé, pour une extension ayant du caractère

Si vous êtes à la recherche d’une véranda de prestige, l’option du fer forgé est la plus indiquée. Le fer forgé confère à votre véranda, une allure des plus imposantes et élégantes. Dans un environnement classique et pour une maison, la véranda en fer forgé est un excellent choix. Bien évidemment, prestige rime avec coût plus élevé. Vous devez donc prévoir un budget conséquent pour une véranda en fer forgé.

la véranda, une plus-value importante

Quelle est la taille moyenne pour une véranda ?

Avant de construire une véranda, vous devez vous renseigner sur le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre commune. Compte tenu de ce facteur, on considère qu’en règle générale la surface moyenne d’une véranda est de 20m². Pour une telle superficie, la loi n’exige qu’une simple déclaration préalable de travaux. Mais au-delà de 20 m², les règles changent.

De fait, si la surface de votre véranda est supérieure à 40 m², vous devez obligatoirement obtenir un permis de construire. Toutefois, il est important de préciser que si votre habitation se situe dans une zone régie par un PLU, la demande de permis de construire s’impose à partir de 20m² ou plus.

En termes de coût, la construction d’une véranda tourne autour de 24.000 euros, soit environ 1.000 euros par m². Bien sûr, ce prix peut varier selon les matériaux utilisés pour la construction. Fiscalement, la réalisation de cette extension peut avoir une incidence sur votre imposition foncière et votre taxe d’habitation. L’administration fiscale considère en effet que la surface de la véranda compte dans la surface habitable de la maison. Vous pouvez lire également : optez pour une lutte biologique grâce à des pièges à phéromones.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *