Pourquoi réaliser l’isolation des murs extérieurs de sa maison ?

De plus en plus plébiscitée par les Français, l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) des murs consiste à envelopper toute la façade d’un bâtiment d’un manteau isolant que l’on qualifie de « mur manteau ». L’enveloppe isolante est ensuite recouverte, selon la méthode de pose utilisée, soit d’un enduit de finition, soit d’un bardage. Nous passons en revue les bonnes raisons d’envisager une isolation par l’extérieur des murs.

Opter pour l’ITE pour rénover sa façade

En vertu de l’article L123-1 du Code de la construction et de l’habitation, la façade d’un bâtiment se doit de faire l’objet d’un entretien des plus minutieux afin d’en préserver la sécurité ainsi que la propreté. Pour y parvenir, on peut opter pour l’ITE qui, en plus d’améliorer significativement la performance isolante des murs extérieurs, contribue également à leur rénovation. Autrement dit, l’isolation par l’extérieur des murs permet au propriétaire de faire d’une pierre, deux coups. Le matériau de finition utilisé dans le cadre d’une ITE des murs ne manquera pas de rajeunir la façade d’un bâtiment, de contribuer à son imperméabilisation, mais surtout de prolonger sa durée de vie. À l’issue des travaux, les murs extérieurs sont refaits entièrement à neuf. Il est donc normal que l’isolation d’un mur extérieur et le ravalement de façade soient considérés comme étant un duo de travaux gagnants pour réduire vos factures de chauffage et embellir votre maison.

En termes de matériau de finition, plusieurs options s’offrent au propriétaire pour embellir sa façade. Si l’on opte pour l’enduit de finition, on a le choix entre l’enduit organique et l’enduit minéral. Dans tous les cas, ce matériau peut se présenter sous la forme d’un crépi ou d’une peinture. Plusieurs finitions sont donc envisageables : enduit taloché, enduit gratté, enduit lissé, enduit ribbé, enduit projeté… En outre, si l’on oriente son choix vers le bardage, notons que ce dernier est disponible dans une large variété de matériaux : bois, PVC, ardoise, composite, béton, pierre, métal, terre cuite…

ITE

L’ITE donne droit à toute une multitude d’aides financières

Dans l’optique d’inciter les particuliers à réaliser des travaux d’amélioration énergétique dans leur résidence, le gouvernement met à disposition un large panel d’aides financières auxquelles sont éligibles les travaux d’ITE. En d’autres termes, ce sont des dispositifs à travers lesquels l’État finance une partie des travaux de rénovation énergétique. Cela fait partie des mesures écologiques afin de réduire la consommation en énergie des foyers.

Parmi ces dispositifs figure la subvention versée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) depuis le 1er janvier 2020 : « MaPrimeRénov’ ». Plus concrètement, MaPrimeRénov’ est le fruit de la fusion de 2 aides désormais obsolètes, à savoir le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) et le programme « Habiter mieux agilité ». Pour des travaux d’ITE, le maître d’ouvrage (le propriétaire) peut prétendre à des forfaits fixés à 75€/m² s’il dispose de ressources très modestes ou 60€/m² s’il dispose de ressources modestes.

Faisant partie des subventions versées par l’ANAH, le programme « Habiter mieux sérénité » fait aussi partie des aides financières permettant aux ménages modestes et très modestes de financer leurs travaux d’isolation des murs extérieurs. Si vous y êtes éligibles, vous vous verrez octroyer une subvention dont le montant représente 35% (foyer modeste) ou 50% (foyer très modeste) du montant total des travaux HT.

Par ailleurs, les travaux d’ITE des murs donnent également droit à la TVA à taux réduit de 5,5%, l’Éco-PTZ, la prime CEE, etc. Puis, pour que le propriétaire puisse profiter pleinement de ces aides gouvernementales, celui-ci, en plus de respecter les différentes conditions d’éligibilité relatives à chaque dispositif, doit confier ses travaux d’ITE des murs à une entreprise labellisée RGE (reconnu garant de l’environnement).

L’ITE des murs pour une économie d’énergie et une amélioration de l’impact environnemental

L’isolation des murs extérieurs de sa maison génère d’importantes économies d’énergie. Pour cause, la performance thermique et la continuité du manteau isolant qui enveloppe toute la façade se conjuguent pour limiter les pertes thermiques par les murs (représentent 20% des déperditions totales d’un bâtiment), mais aussi pour supprimer les ponts thermiques. Force est donc d’admettre que des murs extérieurs bien isolés réduisent significativement les besoins énergétiques du ménage et contribuent aussi à son isolation sonore.

En hiver, les calories générées par les appareils de chauffage qui sont bien sûr chèrement payées, seront soigneusement économisées. L’air froid ne pénètre plus à l’intérieur du bâtiment. Inutile d’augmenter son chauffage pour profiter d’un confort thermique optimal. Donc, moins on se chauffe, plus on économise sur sa facture énergétique.

Il faut en outre dire que quand un ménage réalise de substantielles économies d’énergie, il améliore automatiquement son impact environnemental. Autrement dit, il réduit jusqu’à 80% les pollutions dues à la consommation d’énergie en gaz, fioul et électricité.

isolation thermique d'une maison

L’ITE des murs est un investissement rentabilisable en quelques années

Comme susmentionnée, l’isolation des murs extérieurs permet au propriétaire de réduire de manière significative sa facture énergétique. Il fait de surcroît partie des travaux éligibles aux différents dispositifs de l’état. Donc, en partant de ce constat, les économies énergétiques que l’on réalisera, mais également les aides financières auxquelles le chantier donne droit (dont certaines sont cumulables) vont bien sûr contribuer à la rentabilisation de l’investissement initial.

L’ITE est un geste écologique en faveur de la transition énergétique

Étant partie prenante des stratégies de développement durable ainsi que de la lutte contre le réchauffement climatique, ladite transition énergétique fait référence à la modification structurelle des systèmes de productions et de consommation de l’énergie. En engageant des travaux d’ITE des murs, on réduit significativement sa consommation énergétique ainsi que les rejets de gaz polluants en découlant tels que le CO2 (dioxyde de carbone), le SO2 (dioxyde de souffre), NOx (oxyde d’azote). On effectue dans ce cas un geste en faveur de la transition énergétique qui vise à préserver notre planète.

L’ITE est particulièrement intéressante pour les vieilles bâtisses et les bâtiments à rénover, votre foyer gagnera en confort et en qualité de vie. C’est un investissement à long terme qui est à la fois économique et écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *